Formation professionnelle au Burkina Faso : Le ministre de la jeunesse chez l’Ambassadeur de Chine

214 0

Salifo Tiemtoré, ministre en charge de la jeunesse, a effectué une visite d’amitié à LI Jian, Ambassadeur de Chine au Burkina Faso, ce jeudi 10 juin 2021 à Ouagadougou. Il s’est agi au cours de cette rencontre, de faire le point de la réception-bilan des activités de la mission chinoise de la formation professionnelle au Burkina Faso.

Après le rétablissement des relations diplomatiques entre la Chine populaire et le Burkina Faso en mai 2018, des projets ont été entamés par les partenaires dont le projet d’assistance technique aux centres de formation professionnelle du Burkina Faso.

Le projet a concerné six filières  notamment la mécanique de précision, l’électromécanique, la maintenance automobile, l’électricité bâtiment, l’informatique et la plomberie sanitaire. Ce fut  le premier projet de coopération dans le domaine de l’enseignement professionnel après la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays.

Les deux phases du projet ont permis d’envoyer 18 experts professionnels et techniques au Burkina Faso, pour réaliser des travaux d’enseignement et de formation en matière d’éducation professionnelle. Plus de 700 jeunes techniciens dans divers domaines et spécialisations ont été formés. Deux centres nationaux à Ziniaré et à Bobo-Dioulasso et un centre régional à Ouagadougou ont été réalisés. Toutes ces actions visent à favoriser l’entrepreneuriat des jeunes locaux. 

« Notre programme de coopération a été durement affecté par le Covid-19 »

Pour cette année 2021, dans le cadre du  fonds d’entrepreneuriat de l’ambassade, il est prévu d’octroyer dans les jours à venir, des kits d’installation d’une valeur de 25 millions de francs CFA à 50 anciens hommes de tenue en situation de reconversion professionnelle, de nature à promouvoir l’égalité des chances d’accès à l’emploi.

Salifo Tiemtoré, ministre en charge de la jeunesse a saisi cette occasion, pour remercier l’ambassadeur Li Jian pour son implication personnelle dans la réussite de leur collaboration et lui rassurer que le Burkina Faso veut désormais “apprendre à pêcher le poisson lui-même“.

Selon lui, la pandémie du Covid-19 avait perturbé fortement leurs activités, créant ainsi une suspension. À l’entendre, il y a un début de solution à la pandémie et donc, les activités peuvent reprendre.

Li Jian, Ambassadeur de Chine au Burkina Faso, quant à lui, s’est réjoui de cette redynamisation de la coopération et de la patience dont ces partenaires ont fait montre. « Notre programme de coopération a été durement affecté par la pandémie de Covid-19. A cause de la maladie, le projet a été suspendu pendant presque une année avant le début effectif de la 2e phase. C’est donc aussi le lieu pour moi de vous exprimer mes sincères remerciements pour avoir fait preuve de compréhension et de votre patience », a-t-il dit.

Hamadou DIALLO (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *