Sports équestres : Une compétition internationale à Pabré

261 0

Les amoureux du sport équestre se donnent rendez-vous du 25 au 27 juin 2021 à Pabré commune rurale située à environ 7 km de Ouagadougou. L’Association des éleveurs Neema, organisatrice de cet évènement a organisé une conférence de presse le mercredi 9 juin 2021 à Ouagadougou pour donner les détails de cette compétition.

Les organisateurs de la compétition assurent que les chevaux burkinabè s’imposeront à ce grand prix

Après l’arrêt des compétitions sportives en 2020 du fait du Covid-19, le monde du sport équestre tente de relancer la discipline. Pour cela, l’Association des éleveurs Neema compte marquer un grand coup. Pour cela, elle a décidé de réunir la crème des chevaux de la sous-région ouest africaine. Selon le secrétaire général de l’Association Neema Malick Dermé, l’objectif de cette compétition est « de permettre aux acteurs des sports équestres nationaux de se frotter aux meilleures de la discipline en Afrique ».

Les ambitions du Burkina Faso sont grandes dans cette compétition selon Malick Dermé. L’objectif est de remporter la compétition et se tenir comme leader des sports équestres dans la sous-région. « Le Burkina Faso va se faire respecter à domicile à l’occasion de cette course et nous avons des chevaux capables de remporter la compétition », a assuré Malick Dermé.

Les Burkinabè ont déjà fait leur preuve lors du grand prix international de la renaissance à Dakar (Sénégal) avec le cheval Timb-Nooma vainqueur de ce grand prix. En plus, les troisièmes et cinquièmes places sont revenues à des chevaux burkinabè.

Une voiture pour le vainqueur

Malgré la confiance, le Burkina Faso doit faire face à des adversaires de taille. En plus du pays organisateur, le Mali, le Sénégal, le Nier, le Nigéria, le Cameroun, le Tchad et le Soudan sont attendus à cette compétition sur l’hippodrome de Pabré. Ainsi, selon les promoteurs, le Cameroun arrive avec  huit chevaux, le Tchad six, le Mali avec cinq et le Niger envisage de convoyer 15 chevaux à Ouagadougou. Le Nigéria prévoit amener le gros lot contingent avec plus d’une vingtaine de chevaux.

Pour ce grand prix, les organisateurs ne comptent pas lésiner sur les moyens. Ainsi, le vainqueur de la compétition repartira avec un véhicule. « Ne vous en faites pas, ce sera un véhicule de qualité », promet Dermé. Le budget de la compétition est estimé à près de 100 millions de francs CFA selon les organisateurs. Ils se montrent confiants quant à la possibilité de mobiliser les ressources. Cette compétition internationale est patronnée par la présidence du Faso et présidée par le ministère des sports et des loisirs et parrainée par plusieurs ministères.

L’Association Neema n’est pas à son premier coup d’essai en matière d’organisation de la compétition. Elle avait organisé un mini-championnat qui s’est étalé sur dix mois. La deuxième saison a déjà débuté et est à la 5e journée selon Malick Dermé.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *