Burkina Faso: Le projet “un jeune, un mentor” lancé pour soutenir l’entreprenariat

502 0

L’association des Fasoïstes a lancé sa journée de promotion de l’entrepreneuriat de la jeunesse Fasoïstes ce dimanche 13 juin 2021 à Ouagadougou. L’objectif visé est de développer et promouvoir l’esprit d’entrepreneuriat chez les jeunes et femmes à travers avec la mise en route des projets dans le domaine de l’entreprenariat.

Donner le ton à des actes concrets, c’est ce qui a conduit à ce lancement officiel de la journée de la jeunesse Fasoïstes. Par cette action, l’association  des Fasoïstes qui est un mouvement d’entrepreneur  de jeunes Burkinabè instruits d’esprit de l’intégrité,  veut accompagner la jeunesse à mieux s’organiser et à trouver des occupations.

Ce lancement constitue un cadre de soutien aux initiatives des jeunes dans le domaine de l’entrepreneuriat, c’est-à-dire  un jeune un mentor, la carte verte, le coffret du jeune cireur. A travers cette initiative, plusieurs jeunes seront organisés et bénéficieront d’avantages sociaux. Egalement, plus de cent jeunes  se verront aussi accompagnés pour la réalisation de leur projet à hauteur de cent milles francs CFA.

Les objectifs  de l’association sont, entre autres, le  développement  et la  promotion de  l’esprit,  du leadership et d’entreprenariat chez les jeunes et les femmes. L’association compte œuvrer sur certains axes.  Il s’agit de la promotion du développement durable dont l’agriculture, l’élevage,  et l’environnement, la promotion de l’auto emploi en milieu jeune, du civisme et  du patriotisme, la promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance.

 Différents jeunes se sont vue distingués  par l’accompagnement de leur projet au cours de cette activité. Cela a été le cas de Ouoba Yandi, un bénéficiaire qui s’est dit content : « Aujourd’hui bénéficiaire, je suis heureux, j’ai présenté mon projet, ils ont trouvé que c’est bon et m’ont apporté ce bon de cent mille francs. Ce bon va me permettre de booster mes ressources par le paiement de poussins et de vivres».

Pour  Salifo Tiemtoré,  ministre chargé de la jeunesse, ils ont joint l’acte à  la parole. « Cela vient   en complément à toute  la mission que nous avons au niveau du ministère. Nous irons  présider demain une cérémonie au niveau de l’université pour  intégrer dans les annales  des enseignements universitaires  l’option de la promotion de l’entrepreneuriat. Cela témoigne que la chose prend de l’ampleur au Burkina », a laissé entendre le ministre.

Selon Zalissa Koumare, marraine de la cérémonie, accompagner la jeunesse aujourd’hui, c’est accompagner l’avenir du pays.

« Nous les accompagnons  parce qu’ils ont des visions, des objectifs, ils se donnent les moyens propres à eux de les réaliser. Ils s’outillent suffisamment. C’est pour être sûr que ce qu’ils projettent aujourd’hui aura un impact positif  sur l’économie  du pays », a signifié la marraine.

Selon Serge Compaoré, président des Fasoïstes, ce lancement consiste à  permettre aux jeunes de se tirer d’affaire et cette contribution, à travers le mentoring  pourra permettre aux gens de trouver de quoi faire. « On a lancé  le projet un jeune un mentor… autant d’initiative qui permettront  aux jeunes de pouvoir se tirer d’affaire  et ne plus s’abandonner dans des pratiques non vraiment conformes. Nous allons faire des appels  à projet pour pouvoir  mettre à la disposition de ces jeunes des petits moyens à hauteur de cent milles francs pour réaliser leur projets », a-t-il fait savoir.

Le président a par ailleurs  lancé un appel solennel envers les élus nationaux, au gouvernement à souscrire à ce projet  de mentoring pour permettre  aux jeunes de pouvoir  s’occuper.

Joël THIOMBIANO (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *