Burkina Faso :  L’Etat met en place un projet pour la nutrition des enfants à lécole

167 0

Les membres du gouvernement ont dévoilé l’initiative présidentielle «Assurer à chaque enfant en âge scolaire, au moins un repas équilibré par jour” ce mardi 15 juin 2021.  Cette vision intervient, dans le besoin de  faire en sorte que  chaque enfant en âge scolaire, puisse bénéficier d’au moins un repas équilibré par jour et d’améliorer l’éducation scolaire burkinabè

La population burkinabè est constituée de 45,3% de jeunes de moins de 15 ans, avec une marge importante en âge scolaire, selon l’Institut national des statistiques et démographique de 2019. L’Etat, à travers «Assurer à chaque enfant en âge scolaire, au moins un repas équilibré par jour”,    veut améliorer la disponibilité des denrées alimentaires pour un approvisionnement optimal des cantines scolaires et les revenus des ménages en état de précarité alimentaire, ainsi que la gouvernance des cantines scolaires.

 488 297 250 000 de francs CFA

 Il s’agira dans une première phase de développer l’offre des denrées alimentaires pour assurer un menu équilibré et varié au niveau des cantines scolaires et au niveau des ménages vulnérables, et dans la seconde phase, améliorer la compétitivité des filières agro-pastorales et halieutiques pour une meilleure valorisation des productions et un accroissement des revenus des populations rurales vulnérables. 

Le coût global de ce projet est est de 488 297 250 000 de francs CFA. L’Etat burkinabè contribue à hauteur de 52%. Quant aux partenaires techniques et financiers, ONG et association de développement, ils  assureront   47%  de la cagnotte et le reste reviendra aux communes et communautés de  base.

La stratégie pour mener à bien l’initiative consiste à responsabiliser les acteurs impliqués dans la mise en œuvre des activités dont les services publics, les  communautés de base et  organisations professionnelles, à travers une approche inclusive et participative.

Stanislas Ouaro, ministre chargé de l’éducation nationale, a insisté sur la participation des parents. « A côté des efforts du gouvernement, et de ses partenaires,  les parents d’élèves doivent apporter  une contribution pour  que durant toute l’année scolaire, les enfants puissent en bénéficier », a souligné le Pr Ouaro.

Modeste Yerbanga, ministre de ressources animales et halieutiques, lui, a annoncé que  quatre produits majeurs sont  ciblés au niveau de son secteur. « Il s’agit essentiellement du lait, du miel, du poisson et de la volaille. Nous allons orienter ces projets autour des établissements qui existent de sorte que les productions qui seront effectuées par les ménages, puissent aller de façon prioritaire à l’endroit des cantines scolaires de sorte à assurer une alimentation équilibrée à nos enfants », a-t-il laissé entendre.

 Salifou Tiemtoré, ministre en charge de la jeunesse,  a, de son côté affirmé que l’objectif est de faire en sorte, que chaque commune puisse avoir six de ces modèles qui puissent ravitailler les cantines scolaires. « Un enfant qui a le ventre vide ne peut pas être éveillé et suivre les cours à l’école. L’accent sera mis sur l’agriculture sensible à l’hygiène. Il s’agit de construire un modèle innovant, désignant une  performance qui se base sur la maitrise de l’eau  avec le  système solaire pour pouvoir mettre en place,  un modèle qui peut produire cinquante tonnes de céréales», explique le ministre chargé de l’agriculture.

Pour le Pr Charlemagne Ouédraogo, le ministre de la santé, son ministère accompagnera cette initiative dans l’objectif de rompre la chaine de la malnutrition. « Nous allons prendre en charge l’état nutritionnel des enfants. Nous allons assurer la sécurité  sanitaire  de tout ce qui est consommé par les élèves, en les débarrassant des parasites  et en rompant la chaine de la malnutrition », a-t-il expliqué.

Le lancement officiel de l’initiative aura lieu le jeudi 17 juin 2021 dans la commune rurale de Zitenga dans la province de l’Oubritenga.

Joel THIOMBIANO (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *