3e édition du SICOT : La campagne de promotion lancée

290 0

La cité du cavalier rouge accueillera en début 2022, pour la troisième fois consécutive, la 3e édition du Salon international du coton et du textile (SICOT). À cet effet, le ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat a procédé au lancement officiel de la campagne de promotion de cette activité ce vendredi 18 juin 2021 à Koudougou.

La 3e édition du Salon international de coton et du textile (SICOT) se tiendra du 27 au 28 janvier 2022 à Koudougou. “Transformation locale: quels modèles d’industrialisation pour l’Afrique dans le cadre de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF)?“. C’est autour de ce thème que porteront les échanges au cours de cette rencontre qui vise à promouvoir le coton et le textile africain.

Le ministre en charge de l’industrie et de l’artisanat, Harouna Kaboré a rappelé que le Salon international du coton et du textile (SICOT) est un cadre de réflexion, de rencontre et d’échange pour la recherche de solutions concrètes aux préoccupations de la chaîne de valeur du coton et du textile.

Harouna Kaboré, ministre en charge de l’industrie et de l’artisanat

Dans ce sens, il se présente à la fois comme une plateforme internationale d’échanges et de réflexions, une tribune de valorisation du coton africain par la présentation d’outils modernes de production et de conservation, de promotion de la transformation industrielle, et des outils de financement et de commercialisation adapté au secteur “, a-t-il expliqué.

À l’écouter, les éditions précédentes ont contribué à la formulation de plusieurs recommandations visant à propulser la transformation et la valorisation locale du coton en Afrique. Harouna Kaboré a soutenu que l’édition de 2022 se veut professionnelle et riche en résultats pour la transformation locale du coton africain.

À cause de la pandémie de Covid-19, le Salon international du coton et du textile (SICOT) se déroulera en présentiel et en virtuel. Le ministre de l’artisanat est convaincu que le SICOT 2022 contribuera à stimuler davantage la transformation du coton et la valorisation de ses sous-produits au niveau des pays africains.

Notamment le Burkina Faso, dont la stratégie nationale d’industrialisation qui est en marche permettra d’atteindre les ambitions du programme présidentiel qui met un accent particulier sur la transformation structurelle de l’économie nationale“, a-t-il relevé.

Mettre en lumière les talents de la jeunesse

Jean-Pierre Guinko, commissaire général du SICOT a confié que cette 3e édition mettra en lumière les talents de la jeunesse burkinabè afin celle-ci arrive à s’intéresser au secteur du textile à travers les startups et le développement des concepts capables de susciter des emplois pour la jeunesse.

Jean-Pierre Guinko, commissaire général du SICOT

C’est dans ce cadre là que nous allons permettre la rencontre d’échanges directs entre nos investisseurs modèles avec nos étudiants pour qu’ils puissent être sensibilisés pour stimuler leur intérêt dans les métiers du textile qui sont porteurs aujourd’hui“, a-t-il ajouté.

Au cours de cette période de campagne, il sera question d’ouvrir la plateforme d’inscription en ligne pour les participants afin qu’ils s’informent sur le centre d’intérêt et la composition du kit de participation. Également, il sera aussi question des campagnes médiatiques et publicitaires pour la promotion de l’événement.

Plusieurs activités seront au menu. Il s’agira, entre autres, des conférences, des panels, des tables rondes, des rencontres d’affaires, des expositions et des visites des sites touristiques et d’entreprises. Plusieurs Africains sont attendus à ce rendez-vous qui vise à magnifier le textile.

Willy SAGBE
Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *