Burkina Faso : Le MENAPLN renforce la capacité d’environ 500 enseignants

321 0

Le Ministère de l’Education Nationale, de l’Alphabétisation et de la promotion des Langues Nationale a mis  au profit d’environ 500 enseignants du primaire, une formation en ligne dans le cadre de la formation de l’initiative francophone pour la formation à distance des maîtres (IFADEM). Le lancement officiel a eu lieu ce lundi 21 juin 2021 à Ouagadougou. Cette initiative répond au besoin d’offrir des  formations en ligne aux personnels de l’éducation.

Dans l’objectif d’impacter la qualité de l’éducation au Burkina Faso, le projet 100% en ligne  a été mis en place pour une  formation des enseignants du primaire et s’étendra aux autres acteurs de tous les ordres  d’enseignement. Ainsi, pendant 6 mois, ces acteurs verront leurs capacités renforcées. La phase pilote a été déjà conduite dans deux régions dont la Boucle du Mouhoun et le Centre-Sud.

Le coût du projet est de trente-trois millions soixante mille deux cent  trente-trois (33 060 233) franc CFA et  a été financé par l’Union Européenne, les pays Afrique Caraïbes Pacifique et l’Agence Universitaire de la Francophonie. Il a été indiqué que cette phase pilote a été lancée aux côtés de 4 autres pays  que sont la  Côte d’Ivoire, le Niger, le Sénégal et la République Démocratique du Congo.

Le Pr Stanislas Ouaro a annoncé que cette initiative s’intéressera à la formation des enseignants de tous les ordres d’enseignement du post-préscolaire, du post-primaire et secondaire

A travers ce projet, trois objectifs sont visés. Il s’agit d’abord du renforcement des capacités des enseignants du primaire sur l’enseignement du  français, ainsi que sur l’utilisation du numérique éducatif. Ensuite, il s’agit de  renforcer les capacités des structures  d’encadrement et de formation d’enseignants du primaire dans le pilotage et la mise en œuvre d’un dispositif de formation en ligne.

Enfin, ce projet a pour objectif d’adapter le dispositif national de formation des enseignants à la conjoncture  actuelle marquée par le covid-19 et l’insécurité.

Selon Stanislas Ouaro, ministre chargé de l’éducation nationale, le processus  d’amélioration  de la performance des encadreurs  pédagogiques et des enseignants a  été entamé depuis 2016, avec les partenaires de façon à impacter  la qualité de l’éducation des maîtres à distance.

«On a amélioré significativement,  l’accès à l’éducation  dans notre pays. Mais malheureusement, en termes de qualité, on est toujours  à la traine, et donc cette initiative devrait nous permettre  de pouvoir passer à la formation  100%  en ligne. Mais en relevant les défis lié à la connexion Internet, à l’ accès aux outils informatiques de façon à ce que  nous puissions, à travers toutes nos initiatives,  de pouvoir faire des formations à l’endroit des enseignants », a-t-il expliqué.

En décembre 2021, un point sera effectué sur la synthèse de la formation pour voir si cela est concluant. Et ensuite, pouvoir poursuivre cela au niveau des autres ordres d’enseignement pour enfin la généraliser.

Joel THIOMBIANO, Wendyam Kady Melica BELOUM et Debora DARGA (stagiaires)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *