Burkina Faso : Message du président de l’UNAPES B à la veille des examens scolaires

396 0

Ceci est le message de Hector Ardent Raphaël G. OUEDRAOGO, Président de l’Union Nationale des Associations de Parents d’Elèves du Post-Primaire, du Secondaire et du Supérieur du Burkina Faso (UNAPES B), Président de l’Internationale des Parents d’Elèves et d’Etudiants (IPE) à la veille des examens scolaires.

Dès demain 22 juin 2021, des milliers d’élèves des cycles primaire, post-primaire et secondaire vont passer leurs examens de fin d’année : certains veulent décrocher le CEPE, d’autres le Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC), pendant que d’autres visent le Baccalauréat, le diplôme qui sanctionne la fin du second cycle et ouvre en même temps les portes de l’enseignement supérieur. Les examens de fin d’année sont des moments de vérité. Chaque élève ou apprenant va pouvoir récolter ce qu’il a semé durant l’année scolaire.

A la veille de ces rendez-vous cruciaux dans la vie de chaque élève, au nom des parents d’élèves et en mon nom personnel, je vous adresse mes vifs encouragements à toutes et à tous. Ayez confiance en vous, ne doutez point de vos capacités à décrocher le diplôme que vous convoitez. Nous sommes fiers de vous avoir accompagnés depuis le début de la rentrée scolaire et formulons le vœu que le taux de réussite soit le plus élevé.

Au nom des parents d’élèves, je remercie sincèrement l’ensemble du personnel éducatif, les enseignants, toutes catégories et tous niveaux confondus, qui se sont donné corps et âme pour transmettre toutes sortes de connaissances à nos enfants, parfois dans des conditions difficiles. Nous sommes conscients que vous avez consenti des sacrifices tout au long de l’année scolaire pour sortir nos enfants de l’ignorance et les conduire vers la lumière de la connaissance.

Soyez-en remerciés de tout cœur.

Je rends hommage aussi à tous ceux et à toutes celles qui, dans les établissements contribuent à créer un climat favorable à l’apprentissage et à la bonne marche de la scolarité de nos enfants.

Si beaucoup d’élèves auront la chance de passer les examens de fin d’années, en revanche nombreux sont ceux qui ne pourront pas le faire à cause de l’insécurité dans certaines parties du pays. A ces élèves, à leurs parents et leurs encadreurs, je leur souhaite du courage. Je souhaite que les dispositions idoines soient prises par les autorités en charge de l’éducation afin de créer les conditions d’un bon déroulement des examens pour ces élèves.

Je renouvelle ma gratitude aux forces de défense et de sécurité qui continuent de veiller sur la sécurité des établissements scolaires et des enfants.

Durant cette année qui s’achève, nous avons ensemble traversé des moments de tension, dus le plus souvent à un déficit de communication. L’Union Nationale des Associations de Parents d’Elèves du Post-Primaire, du Secondaire et du Supérieur du Burkina (UNAPES-B) s’est fortement investie pour trouver des solutions à des situations de violence ayant impliqué des élèves, des enseignants et des parents.

Deux de nos élèves ont même perdu la vie. Je m’incline devant leur mémoire et prie le Seigneur pour que leur âme repose en paix. Je m’incline également devant la mémoire des victimes du terrorisme, suite aux récentes attaques survenues à Solhan, dans le Sahel. Le Burkina Faso a besoin de Paix et non de violence.

Ensemble, par un dialogue permanent, nous parviendrons dans un avenir très proche, à éradiquer l’incivisme qui a court dans les établissements. C’est le lieu et l’occasion pour moi de rappeler que les violences et l’incivisme n’ont pas leur place dans nos établissements.

Aujourd’hui comme demain, l’UNAPES-B se battra pour créer des conditions optimum d’études, et mettra tout en œuvre pour assurer à chaque élève les mêmes chances de réussite.

Je remercie tous les parents qui, par leur dévouement et leur implication ont permis que l’UNAPES-B vive et puisse relever les défis qui se posent à nous. Notre objectif est clair, il a été défini dans nos statuts. La tâche n’est pas toujours simple, les obstacles souvent nombreux. Mais nous poursuivrons nos actions avec détermination. Nos aspirations sont légitimes : la réussite et le bien être de nos enfants, l’implication et l’information des parents. Nous pouvons toujours faire plus.

Ensemble relevons le défi d’une éducation de qualité et accessible à tous !

Bonne chance à tous et à toutes.

Que Dieu bénisse vos efforts.

Hector Ardent Raphaël G. OUEDRAOGO 

Chevalier de l’Ordre National

Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques 



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *