11-Décembre 2021 : Les acteurs en atelier technique sur les infrastructures à réaliser à Ziniaré

602 0

Un atelier technique entre les membres du ministère des infrastructures et du désenclavement, les autorités locales et les forces vives du Plateau central s’est tenu le mercredi 23 juin 2021 à Ziniaré, chef-lieu de ladite région. La rencontre est axée sur le démarrage des travaux d’aménagement et de bitumage de voiries dans les communes urbaines de la région dans le cadre de la célébration tournante des festivités du 11-Décembre qu’elle va accueillir.

La région du Plateau central va accueillir la célébration des festivités du 11-Décembre cette année. À six mois de l’événement, les choses commencent à bouger. La présente rencontre des membres du ministère en charge des infrastructures avec les autorités locales et les forces vives de la région vise à impliquer et à sensibiliser les différents acteurs dans la mise en œuvre du projet.

Pour ce qui est de ces travaux, il est prévu la réalisation de 28,81 Km de voiries bitumées, 7,66 Km de route en terre, 2 aires de tribunes à Ziniaré. 16, 51 Km de voiries bitumées à Zorgho et 7, 12 Km à Boussé.

Il est aussi prévu des aménagements connexes comme la construction d’un mur de 2,54 Km de clôture, 2400 arbres et 4 forages. Un mur de 2,36 Km de clôture, 600 arbres et un forage seront réalisés à Boussé. À Zorgho, 2,40 Km de mur de clôture, 1800 arbres, 3 forages et une aire publique de 22 500 m² seront réalisés. En somme, il s’agira de l’aménagement et de bitumage de voiries sur un linéaire total de 60,44 Km avec un réseau d’assainissement. Et le coût global de ces réalisations s’élève à 14 milliards de francs CFA.

Fatoumata Benon, gouverneure de la région du Plateau central a signifié que ces travaux s’inscrivent dans le cadre de la stratégie de modernisation des infrastructures routières urbaines au titre de la commémoration de la fête de l’indépendance.

Fatoumata Benon, gouverneure de la région du Plateau central

« Ces aménagements visent d’une part à permettre une bonne structuration du réseau routier urbain des communes bénéficiaires dans la région du Plateau central. Et d’autre part à améliorer l’accessibilité aux infrastructures administratives, sanitaires et centres de productions et d’habitations des communes« , a-t-elle relevé.

L’amélioration de la circulation et de la fluidité urbaine

Par ailleurs, la gouverneure du Plateau central a affirmé que ces travaux permettront aussi l’amélioration la circulation et la fluidité du trafic urbain à l’intérieur des villes de Ziniaré, Boussé et Zorgho.

Aussi, elle a informé que le processus de passation des marchés pour les différents travaux est clos. « Les travaux constitués en 8 lots distincts ont été attribués à 8 entreprises et groupements d’entreprises pour un montant total d’environ 13 milliards de F CFA avec un délai d’exécution de sept à huit mois« , a-t-elle notifié.

Fatoumata Benon a précisé que ces travaux consistent essentiellement pour chacune des rues sauf celle destinée au défilé, « aux travaux préparatoires dont la construction d’une plateforme de 9 m de large pour une chaussée de 7, 00 m de large avec une couche de fondation de 20 cm d’épaisseur et de base graveleux latéritique naturel de 15 cm d’épaisseur, le revêtement de la chaussée enduit superficiel bicouche« .

Les participants la rencontre

Pour celle du défilé, selon les propos de la première responsable de la région, elle connaîtra d’autres types de travaux dont la construction d’une plateforme de 18 m de large avec deux chaussées de 7,00 m chacune revêtue en enduit superficiel bicouche et un terre-plein central de 2,00 m de large à implanter à l’issue des festivités.

« Pour l’ensemble des rues, il est prévu la construction des caniveaux partiellement couverts et la réalisation de dalots sous chaussée en béton armé, la mise en place de la signalisation et le dispositif de sécurité routière« , a-t-elle précisé.

Les entreprises appelées au respect des délais prescrits

Fatoumata Benon a appelé les différentes entreprises à assurer l’exécution des travaux dans le respect des règles de l’art et dans les délais prescrits tout en maintenant la fluidité du trafic pendant les travaux.

Franck Olo Kansié, secrétaire général au ministère en charge des infrastructures a laissé entendre que tout est mis en place pour s’assurer de la qualité des infrastructures qui seront réalisées.

Franck Olo Kansié, secrétaire général au ministère en charge des infrastructures

« Nous avons les missions de contrôle qui sont là pour superviser, contrôler les travaux à pied d’œuvre, nous avons au niveau de l’administration le représentant du maître d’ouvrage qui est notamment une nouvelle structure qui a été mise en place en tenant compte de l’expérience de la capitalisation de toute l’expertise qu’on a eu depuis l’aménagement de ces 11-Décembre« , a-t-il indiqué.

Pour le démarrage  tardif des travaux, il a rappelé que les travaux s’étendent sur une période de 8 mois mais l’accent sera mis sur les infrastructures essentielles afin qu’elles soient livrées à temps et avant l’événement.

Willy SAGBE
Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *