Santé : Un nouveau programme pour le renforcement de la nutrition maternelle.

330 0

Le programme de supplémentation en micronutriments multiples aux femmes enceintes au cours des soins prénatals, a été officiellement lancé, dans le cadre du renforcement de la nutrition maternelle, ce jeudi 24 juin 2021 à Ouagadougou. Le projet entend améliorer l’état nutritionnel des femmes enceintes et des enfants.

Dans le souci d’améliorer les conditions de vie de la femme et son enfant, un projet à été initié par les acteurs de la santé. Le projet ainsi lancé est celui d’un programme de supplémentation en micronutriments aux femmes enceintes. Les comprimés qui seront octroyés à différentes femmes contiennent 15 vitamines et minéraux. Ce qui  permettra de combler les autres carences associées à l’anémie  liée au fer et  au zinc qui sont des nutriments indispensables  au bon déroulement optimal du fœtus.

Plusieurs acteurs de la santé ont assisté au lancement du programme de supplémentations en micronutriments multiples aux femmes enceintes

Le projet élaboré concerne quatre pays dont  le Burkina Faso, le Bangladesh, la Tanzanie et  Madagascar. L’objectif  de l’initiative au Burkina est de renforcer le programme de nutrition maternelle, à travers la mise en place d’une supplémentation en micronutriments multiples des femmes enceintes, en remplacement  du fer acide folique en utilisant les services de soins  prénatals  tout en renforçant le programme existant et en sensibilisant les femmes enceintes sur l’importance de la nutrition à l’adhésion au programme.

Ainsi lancé, le projet débutera par une phase à petite échelle dans deux districts sanitaires que sont Yako et Ziniaré. Au moins 44518 femmes enceintes sont attendues chaque année dans le programme  pour les deux districts. L’initiative de renforcement de la nutrition maternelle  durera 2 ans et s’étendra jusqu’en Juin 2023. Ce programme intègre la supplémentation en micronutriments multiples communément appelée MMS aux femmes enceintes.

 L’approche interventionnelle procèdera par quatre phases dont la supplémentation en micronutriments multiples, ensuite le renforcement du conseil nutritionnel, aussi que le suivi de l’état nutritionnel des femmes enceintes et enfin la sensibilisation des femmes enceintes pour leur adhésion précoce aux SPN, à l’observation de la prise  des micronutriments multiples, à une bonne nutrition de la femme enceinte ainsi qu’à leur adhésion aux groupes d’apprentissage suivie des pratiques  au niveau communautaire.

Le Dr Emmanuel Séni, directeur général de la santé publique du ministère de la santé, a laissé entendre que ce programme sera  bénéfique pour cette population vulnérable puisque pendant la période de la grossesse et de l’allaitement constitue, les femmes ont besoin de beaucoup de nutriments pour bien vivre. «Ce programme comprend 15 micro nutriments qu’on va donner de façon supplémentaire à ces femmes pour leur permettre d’améliorer leur état de santé pour bien conduire la grossesse mais également pour permettre un allaitement assez sain de l’enfant à venir », a-t-il expliqué.

Dr Emmanuel Séni, directeur général de la santé publique au ministère de la santé, a assuré que ce programme sera bénéfique pour la population.

 Selon James Mugaju, le représentant  adjoint de l’UNICEF, ce programme fait partie de la stratégie d’accompagnement du gouvernement burkinabè dans sa politique d’amélioration de la santé. « Ce programme est une nouvelle stratégie qui a beaucoup d’avantages, il protège les femmes enceintes, il prévient le retard de croissance intra-utérin et contribue de 15% à la réduction du faible poids à la naissance », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, le directeur général de la santé publique du ministère de la santé a exhorté tous les acteurs impliqués dans ce programme et participants à s’approprier cette initiative et à participer pleinement pour la réussite de ce programme de renforcement de la nutrition maternelle.

Joël THIOMBIANO (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *