Venir à bout du cyber criminalité au Burkina Faso : Les acteurs se concertent à Ouaga

455 0

Les membres du conseil national de suivi de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de cyber Sécurité du Burkina Faso (SNCS-BF) ont tenu la première session ordinaire ce jeudi 24 juin 2021 à Ouagadougou. Cette rencontre visait à  faire le bilan des activités de 2019 et 2020, et de valider le plan de travail et du budget annuel de 2021.

La Stratégie nationale de cyber Sécurité du Burkina Faso (SNCS-BF) a tenu sa première session du conseil national de suivi de la mise en œuvre des activités, ce jeudi 24 juin 2021 à Ouagadougou.

Le vice-président de la SNCS-BF, Michael Folané, a indiqué que la cybercriminalité constitue de nos jours une grande menace pour les systèmes d’informations Burkinabè.

Egalement, il a souligné que les défis majeurs de la SNCS sont, entre autres, la disposition d’un cadre juridique adéquat permettant de garantir la confiance dans le cyberespace burkinabè et de combattre efficacement la cybercriminalité.

A l’écouter, l’accroissement des capacités techniques d’intervention pour la surveillance et la défense des infrastructures critiques et des systèmes d’informations sensibles de l’Etat, s’avèrent indispensables.

« Les cybers crimes sont de plus en plus sophistiqués et plus en plus intelligents. Il convient pour nous, pays en voie de développement, comptant sur les TICs pour catalyser la croissance économique, de ne pas négliger ces e-menaces. En outre, ces systèmes d’information et de communication se sont transformés en un terrain fertile pour les réseaux criminels et constituent un nouveau terrain d’affrontement dans les conflits, dans l’espionnage et le terrorisme », a relevé Michael Folané.

Cependant, il a ajouté que le Burkina Faso n’est pas en marge de ces nouvelles formes de menaces. « Il parait dès lors évident que la cyber-sécurité soit un élément essentiel des systèmes de défense de l’Etat Burkinabè et des organisations », a-t-il fait savoir

Il a affirmé que l’objectif visé est qu’à l’horizon 2023, le Burkina Faso dispose d’un cyberespace de confiance favorable au développement économique et social.

En rappel, dans l’optique de bouter hors des frontières numériques ou à défaut de mitiger  les e-menaces, le Burkina Faso s’est doté en décembre 2019, à travers l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI) et d’une Stratégie nationale de cyber Sécurité du Burkina Faso (SNCS-BF). Cette stratégie a été adoptée par arrêté n°2019-034/PM/CAB du 31 décembre 2019, fixant les orientations en matière de cyber sécurité.

Debora DARGA (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *