Burkina Faso : Un centre médical de plus de 300 millions de F CFA pour Bindé 

Le Centre de Santé et de promotion Sociale (CSPS) de la commune de Bindé a été érigé en Centre médical. Une mutation qui s’est opérée dans le cadre d’une politique de transformation des CSPS des chefs lieu des communes en centre médical voulue par les plus hautes autorités du pays. L’inauguration officielle du joyau est intervenue ce samedi 26 juin 2021 dans la commune de Bindé, localité  située dans la région du Centre-Est.

353 millions de Francs CFA, c’est le coût total de la réalisation du Centre Médical de Bindé. Une réalisation qui a pour objectif d’améliorer l’offre de santé pour les 46 000 habitants de la commune. Selon les propos du maire de la commune, Firmin Conombo, la réalisation du CM est « apport significatif » pour le bien-être des populations. C’est donc un bourgmestre rempli d’une « joie immense » qui s’est adressé à sa population en cette matinée de fête.

L’hôte du jour est également revenu sur d’autres d’difficultés présentes dans la commune. Selon ses dires, les populations de Bindé continuent de parcourir de longues distances pour avoir accès à des soins. Une interpellation à l’égard du ministre de la santé afin qu’il puisse prendre des décisions qui vont soulager les populations. Pour lui, « le développement d’une nation n’est possible qu’avec la prise en compte des préoccupations liées à la santé des populations ».

La visite du laboratoire

En plus des anciens bâtiments du CSPS, le Centre Médical de Bindé a été doté de nouveaux bâtiments qui abritent le laboratoire, une nouvelle maternité, une salle de consultation, une salle d’observation, un dépôt de vente de médicament et des logements pour le personnel soignant. Revenant sur les difficultés rencontrées par la commune dans le domaine de la santé, Firmin Conombo a ajouté que le CM a besoin d’une clôture, d’un château d’eau, d’une source d’électricité (groupe électrogène ou solaire) en cas de délestage et un fonds pour faire fonctionner le dépôt pharmaceutique.

La question du personnel a été également soulevée. Pour le maire de la commune, en plus du besoin en infrastructure sanitaire, le personnel soignant est en manque. Le ministre en charge de la santé, le Pr Charlemagne Ouédraogo, a pour sa part indiqué que bon nombre des difficultés citées par le maire sont déjà dans les agendas de son département. Il a aussi souligné qu’offrir des soins de santé de qualité « est un engagement du président du Faso et constitue par-dessus tout, une priorité ».

Il s’est montré confiant sur le rôle « important » que va jouer le centre médical pour le bien-être des populations. Bindé aura désormais son médecin et la possibilité de réaliser des examens sur place. Passé ce cap, « le principal défi qui reste est de maintenir un bon niveau de fonctionnalité de cette structure sanitaire » de l’avis du ministre de la santé. Pour lui, ce défi ne peut être relevé que par l’implication de tous.

Remise du matériel médical pour le CM de Bindé

Un retour est « agréable » Bala Sakandé

De son côté, le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, natif de Bindé, a salué l’inauguration du Centre Médical. Au vu de l’engouement autour de cette inauguration, il a estimé que cela témoigne de l’importance du joyau aux yeux des populations. Pour celui qui a pris ses premières bouffées d’air à Bindé, le retour est « agréable ». Pour lui, c’est « une fierté » de voir la commune en plein essor.

Face aux doléances présentées par le maire, il a pris l’engagement de réaliser un forage pour le Centre médical. Aussi, une enveloppe de 1 million de Francs CFA a été remise pour ravitailler le dépôt pharmaceutique. Cependant, il souhaite que cela serve en priorité les personnes vulnérables. Du matériel médical a été remis au centre médical pour son bon fonctionnement. Les populations sont alors appelées à fréquenter le CM.

Basile SAMA

Burkina 24



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page