Burkina Faso : Roch Kaboré demande aux partis politiques de surseoir aux marches

590 0

Depuis les évènements de Solhan et les récentes tueries de policiers sur l’axe Barsalogho-Foubé, nombreux sont les Burkinabè qui attendaient une adresse du Président du Faso, Roch Kaboré. Ce dimanche 27 juin 2021, il a livré un message à ses compatriotes dans un contexte marqué par une insécurité grandissante et des marches populaires pour réclamer une réponse conséquente à la crise sécuritaire.

Le Président du Faso, Roch Kaboré, était face à son peuple. Des mesures ont été annoncées en lien avec la grogne de la population dans plusieurs localités en proie au terrorisme. Dans son adresse, le Président du Faso a rendu hommage aux victimes du terrorisme, présenté ses condoléances aux Burkinabè et dit « comprendre » les attentes des populations.

« La tragédie d’une cruauté inouïe perpétrée à Solhan vient nous conforter que le combat contre le terrorisme a pris une nouvelle tournure », a fait remarquer le Président du Faso. Selon Roch Kaboré, le « salut » du Burkina Faso doit résider dans « l’unité, la cohésion et l’engagement » des Burkinabè à défendre « la mère patrie ».

Depuis quelques semaines, des populations ont manifesté par des marches, leur mécontentement face à la gestion de la situation sécuritaire par le gouvernement. L’opposition politique a d’ailleurs annoncé des marches les 3 et 4 juillet 2021 sur l’ensemble du territoire. A ce propos, Roch Kaboré a appelé les Organisations de la société civile et les partis politiques à faire preuve de discernement et ne surtout pas se tromper d’ennemis.

Lire 👉 Burkina Faso : L’opposition politique annonce des marches

« Ni les marches, ni les publications insidieuses sur les réseaux sociaux, ni les appels à remettre en cause notre démocratie chèrement acquise, ne permettront de venir à bout du terrorisme dans notre pays. C’est pourquoi, je demande instamment à tous ceux qui s’organisent dans ce sens, notamment les partis politiques et les Organisations de la Société Civile, de surseoir aux marches et meetings projetés, afin de ne pas faire le lit de notre désunion, face à l’ennemi commun », a déclaré le Chef de l’Etat.

Dans son adresse, le Président du Faso a également fait un clin d’œil aux Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) qui, dit-il, « au péril de leur vie, se battent courageusement pour garantir notre sécurité collective ». Pour le Chef de l’Etat, « leur engagement nous vaut d’être toujours debout et de continuer à enregistrer des acquis inestimables sur le terrain du développement ».

Face aux attentes des populations, le Président du Faso a réaffirmé quelques engagements. Ainsi, a-t-il cité :

  • « rétablir la confiance, avec notre Peuple, dans le secteur de la sécurité ;
  • adapter notre stratégie aux nouvelles réalités du terrain, en revoyant la doctrine d’emploi des Volontaires pour la Défense de la Patrie, et en améliorant la rapidité d’intervention pour les opérations aériennes et terrestres menées par nos troupes ;
  • consolider l’efficacité, l’unité et la cohésion du commandement, dans le respect de la discipline militaire qui a toujours fait la force des armées ;
  • renforcer la collaboration entre les populations, les Forces de Défense et de Sécurité et les Volontaires pour la Défense de la Patrie pour une meilleure défense populaire de notre pays ;
  • maintenir un niveau de prise en charge des personnes déplacées internes, pour qu’elles puissent vivre dignement, en attendant leur retour dans leurs zones d’origine ».

Notons que des décrets devront venir préciser la mise en œuvre de ces mesures.

Pour terminer, le Président du Faso a appelé les Burkinabè à plus de cohésion afin de mieux lutter contre le terrorisme. « Le doute sur notre capacité à vaincre l’ennemi n’est pas permis. Ensemble, unis et déterminés, nous y parviendrons », a prôné Roch Kaboré.



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *