Burkina Faso : L’association Okobinga célèbre des acteurs du développement

496 0

L’association Okobinga a célébré  la première édition du «  Faso mérite »  le vendredi 25 juin 2021 à Ouagadougou. Cette  cérémonie a été placée  sous le thème de « culture et cohésion sociale ». L’objectif de l’initiative  a été de célébrer des hommes et des femmes qui participent activement au développement du Burkina Faso.

Créé depuis 2004, par l’association Okobinga signifiée en langue bissa «  se donner de la valeur », Faso mérite vient de marquer sa première manifestation. L’objectif de cette toute première édition de Faso mérite, la nuit des trophées est la reconnaissance des hommes et femmes qui participent activement au développement du Burkina Faso.

Au cours de cette célébration, 10 acteurs de divers horizons ont été encouragés par des trophées pour leur dévouement à l’évolution du pays.

Selon  Oumar Yabré, dit Dominateur sur la scène musicale, promoteur de Faso mérite, c’est une satisfaction totale. Pour lui, cet événement est le symbole de la paix et de l’union. Il a indiqué qu’il faut s’accepter et donner le bon exemple pour que les enfants puissent vivre dans paix et la quiétude au Burkina. «  Mon rêve est de voir le Faso vivre dans la paix, le bonheur. Nous demandons que ces attaques que nous vivons disparaissent car l’association Okobinga prône la paix », a-t-il dit.

Le promoteur Oumar Yabré a affirmé qu’au Burkina les trésors vivant n’ont de valeur que lorsqu’ils sont mort.

Oumar Yabré a ajouté qu’ici au Burkina, les trésors vivant n’ont de valeur que lorsqu’ils sont morts. D’où cette initiative pour les soutenir avant qu’il ne soit tard. « J’ai sélectionné ces acteurs pour les encourager. Peut-être qu’ils ont quelque chose encore au fond d’eux pour renforcer la cohésion du pays, mais ne sont pas encouragés. Et avec ça, ils seront  encouragés et serviront d’exemples à nos petits frères », a expliqué le promoteur.

Selon l’artiste Sana Bob, bénéficiaire de cette initiative, ce geste est à saluer. « Se battre pour son pays, c’est un devoir citoyen. Aujourd’hui avec le trophée, je vais encore travailler pour perpétuer le mieux vivre ensemble pour une paix et une cohésion sociale stable », s’est-il exprimé.

Par ailleurs le promoteur a souhaité que pour  l’année à venir, l’évènement soit encore plus perfectionné.

Joël THIOMBIANO (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *