Marches des 3 et 4 juillet 2021 : La CASA-BF s’y oppose

601 0

La Coalition des Associations Solidaires des commerçants et artisans du Burkina Faso (CASCA –BF) a convié la presse ce jeudi 1er juillet 2021 à Ouagadougou pour une rencontre. Celle-ci avait pour objectif de partager leur position sur la situation nationale, notamment sur les attaques terroristes qui se multiplient au pays des Hommes intègres ces derniers temps.

Au cours de la rencontre organisée par la Coalition des Associations Solidaires des commerçants et artisans du Burkina Faso (CASCA–BF), il a été question pour cette organisation de présenter à l’opinion nationale et internationale, les résultats de ses travaux. Parmi ceux-ci, l’on peut citer entre autres la suspension des taxes (SICOTAX), le renforcement du contrôle des prix et la diminution du prix des produits à forte consommation. 

Le point de presse de ce 1er juillet 2021 a été également un lieu d’échange pour la CASCA-BF afin de montrer les difficultés qui entravent la vie sociale de la population. Parmi les difficultés relevées, l’organisation a cité les nouvelles taxes imposées aux acteurs du secteur privé, la démolition de hangars par la Police et les raquettes policières. 

« Nous sommes en guerre contre ces ennemis »

En sus de ces éléments, la CASCA–BF s’est aussi prononcée sur la situation nationale, notamment les appels aux marches-meetings de l’Opposition politique pour les 3 et 4 juillet 2021. Même si la CASCA-BF reconnait la liberté d’expression et le droit de manifester, selon la loi burkinabè, par contre, « elle s’oppose fermement à une marche politisée pour l’intérêt de certains clans voulant profiter et/ou abuser de la situation à des fins personnelles et clandestines », a laissé entendre Sosthène P. Ouédraogo, chargé de l’information et à l’organisation, représentant les artisans.

Dans son adresse, la CASCA-BF a également dénoncé le jeu jugé trouble de la France à travers sa collaboration avec le Burkina Faso dans la lutte contre le terrorisme. L’organisation demande donc plus de transparence dans cette collaboration et plus d’actions afin d’éradiquer le phénomène qui endeuille bien de Burkinabè.

Pour les responsables de l’organisation, la CASCA–BF « reste et demeure fondamentalement attachée aux grands principes fondamentaux de la solidarité et au patriotisme qui fondent l’intégrité de la patrie ». Ils estiment donc qu’il est temps pour le peuple de s’engager contre les terroristes qui endeuillent les Burkinabè à tout moment, car reconnaissent-ils, « nous sommes en guerre contre ces ennemis ».

Wendyam Kady Melica BELOUM (Stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *