Sécurité au Burkina Faso : Maxime Koné veut adopter une démarche « inclusive » avec tous les acteurs

Le nouveau ministre de la sécurité, Maxime Koné, a été installé ce jeudi 1er juillet 2021 à Ouagadougou. Le nouveau chef du département de la sécurité a appelé tous les Burkinabè à contribuer à créer et renforcer les conditions de l’action des Forces de Défense et de Sécurité partout au Burkina Faso.

Nommé par décret du Président du Faso, Maxime Koné a été installé dans ses nouvelles fonctions par le Secrétaire Général du gouvernement, Stéphane Sanou, ce jeudi 1er juillet 2021. Au cours de cette installation, le nouveau ministre a affirmé mesurer l’ampleur de sa tache mais appréhende sa mission « sans fatalité ». 

« Les filles et les fils, unis au-delà de leur appartenance politique, idéologique, confessionnel, ethnique, peuvent créer les conditions de l’action de nos Forces de Défense et de Sécurité », a-t-il déclaré en assurant qu’il adoptera pour le bon déroulement de sa mission une démarche « inclusive » avec tous les acteurs. 

 « Nous allons travailler dans le dialogue, dans le respect mutuel pour mettre en œuvre la feuille de son excellence le Chef de l’Etat. Ce que je sais, c’est qu’avec les derniers évènements, le Chef de l’Etat a une vision très claire (…) », a relaté Maxime Koné. 

« Notre nation est burkinabè, quelle que soit la difficulté, on finit par triompher »

Il a également exprimé sa conviction quant à la victoire du pays dans la lutte contre le terrorisme. «  C’est ensemble que nous allons gagner ou bien c’est ensemble que nous allons perdre. Mais je reconnais que notre nation est burkinabè, quelle que soit la difficulté, on finit par triompher. Donc je voudrais être modeste. Je suis sûr d’une chose, je suis convaincu d’une chose, c’est que nous devons avoir des résultats et des populations attendent ce qu’on appelle des résultats », a ajouté le nouveau patron du ministère de la sécurité.

Maxime Koné, le nouveau ministre de la sécurité était jusqu’à sa nomination ministre délégué auprès du Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération de l’Intégration Africaine et des Burkinabè de l’Extérieur, chargé de l’Extérieur. 

Il remplace Ousséni Compaoré, nommé ministre de la sécurité en janvier 2019. Le ministre sortant a remercié le Président du Faso et le Premier ministre pour leur  confiance à son égard.

«  Tous les Burkinabè doivent contribuer à la sécurité du Burkina Faso. Donc je change de poste, mais je suis toujours un combattant pour la paix comme tous les Burkinabè. Et cette conviction, nous devons la maintenir, y croire et la réaliser », a rassuré Ousséni Compaoré. 



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page