Burkina : Ce que le Président du Faso, le PCA de l’AGRA et le Premier ministre se sont dit

Le président du Conseil d’administration de l’Alliance pour une Révolution Verte en Afrique (AGRA), Hailemariam DESALEGN, a rencontré le Président du Faso Roch Marc Christian KABORE et le Premier ministre Christophe Joseph Marie DABIRE le 5 juillet 2021 à Ouagadougou.

Le président du Conseil d’administration de l’Alliance pour une Révolution Verte en Afrique a rencontré le président du Faso, Roch Marc Christian KABORE, et le Premier ministre Christophe Joseph Marie DABIRE, autour de la transformation inclusive de l’agriculture burkinabè, le lundi 05 juillet 2021 à Ouagadougou.

Le président du Conseil d’administration de l’AGRA a indiqué que sa visite au Burkina Faso vise à évaluer les interventions de l’ONG panafricaine pour l’accroissement de la productivité agricole, l’amélioration des revenus des petits exploitants agricoles et le renforcement du dispositif d’accompagnement du gouvernement dans la formulation des politiques.

Pour le président du Conseil d’administration, plusieurs acquis ont été enregistrés en matière de transformation inclusive de l’agriculture burkinabè. Et de souligner l’impératif d’intensifier les appuis dans les dix prochaines années pour l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD).

M. DESALEGN a exprimé l’engagement de l’AGRA à appuyer les initiatives stratégiques du président du Faso. Il s’agit de l’Initiative présidentielle : « Produire un million de tonnes de riz » visant à assurer l’autosuffisance alimentaire du Burkina Faso en riz. Il en est également ainsi de l’Initiative présidentielle : « Assurer à chaque enfant en âge scolaire au moins un repas équilibré par jour». « Avec Son Excellence Monsieur le Président du Faso, nous avons convenu d’aller diligemment vers la réalisation des interventions pour l’atteinte de l’objectif faim zéro », a dit M. Hailemariam DESALEGN.

Le Premier ministre Christophe Joseph Marie DABIRE a souhaité un accompagnement de l’AGRA dans la gestion des effets du changement climatique, la maîtrise de l’eau agricole et le renforcement du Fonds de développement agricole. M. Hailemariam DESALEGN y a marqué la disponibilité de l’AGRA.

Le président du Conseil d’administration de l’AGRA a invité les plus hautes autorités du Burkina Faso à participer au prochain Forum de la révolution verte en Afrique (AGRF), qui se tiendra immédiatement après le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires (UN FSS) à New York, aux États-Unis. Le FSS de l’ONU est une réunion spéciale pour réaliser des avancées sur les 17 ODD tout en tirant parti de l’interdépendance des systèmes alimentaires et relever les défis mondiaux tels que la faim, le changement climatique, la pauvreté et les inégalités.

Ensemble, l’AGRF et le FSS des Nations Unies seront essentiels pour faire avancer le dialogue et les partenariats afin d’atteindre les objectifs clés des systèmes alimentaires, y compris l’objectif de développement durable consistant à éradiquer la faim et la pauvreté d’ici 2030.

A travers son Forum, l’AGRA veut s’assurer que l’Afrique parle d’une voix commune dans le dialogue mondial sur les systèmes alimentaires. Cette approche fédératrice annonce l’érection de l’AGRA en une institution spécialisée de l’Union Africaine, ainsi que l’appelle de tous ses vœux le président Hailemariam DESALEGN. Les autorités burkinabè ont promis leur soutien à la dynamique.

Le président du Conseil d’administration a également échangé avec les bénéficiaires des interventions d’AGRA en matière d’appuis institutionnels, de développement des systèmes et de partenariats. Il a donné des orientations pour un plus grand impact des actions menées.

(Source : DCPM Agriculture)



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page