Evaluation et protection des écosystèmes : Les acteurs se concertent à Ouaga

Dans le cadre de l’exécution de son projet, le Partenariat Régional sur l’Eau et l’Environnement en Afrique Centrale et Occidentale (PREE), l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), organise du 6 au 8 juillet 2021 à Ouagadougou, un atelier de présentation de la Liste Rouge des Ecosystèmes (LRE). Ces rencontres ont pour but de présenter la méthodologie et les applications de la liste, en vue de mettre en œuvre des actions d’évaluation et de protection des écosystèmes.

Dans sa dynamique de lutte contre l’effritement de l’écosystème, l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), à  travers son projet Partenariat Régional sur l’Eau et l’Environnement en Afrique Centrale et Occidentale (PREE), organise du 6  au 8 juillet 2021, un atelier de présentation de la Liste Rouge des Ecosystèmes (LRE).

Ces 72h de concertation seront un cadre pour les acteurs réunis, de présenter ladite liste aux participants, afin de les éclairer sur la méthodologie universelle appliquée et recueillir des suggestions. « Quand on dit liste rouge, cela renvoie aux dangers, donc aux différentes menaces que subit chaque zone. Donc c’est d’abord présenter la méthodologie et ensemble récolter des suggestions », a lancé le Dr Steve Kaboré, représentant du coordinateur régional du projet PREE.

À l’entendre, les activités concerneront plusieurs volets entre autres la réduction de la distribution spatiale, la dégradation environnementale, la perturbation des processus, la préservation de la diversité biologique. « De toutes ces présentations, nous attendons des participants, une bonne compréhension de l’approche méthodologique de LRE, nous attendons d’eux également qu’ils nous présentent huit catégories de risques d’effondrement, aussi une illustration d’éléments clés du processus des écosystèmes fluviaux et lacustres des sous bassins », a-t-il dit.

« Les menaces sont différentes d’un sous bassin à un autre »

Ces rencontres de 3 jours ont été initiées en collaboration avec le Centre Ouest Africain de Service Scientifique sur le Changement Climatique et l’Utilisation Adaptée des Terres (WASCAL). A ce titre, le Dr Oblé Neya, chercheur en biodiversité au service d’écosystèmes de WASCAL, a indiqué que l’objectif de ces présentations est de faire le point sur l’état des lieux et trouver des mesures en fonction des différents sous bassins.

Pour lui, plusieurs sous bassins seront en étude, en ce sens que chaque sous bassin présentant  des comportements différents, auront des suggestions en fonction des difficultés rencontrées. « Cet atelier va nous permettre de détecter les menaces au niveau des sous bassins, afin de proposer des mesures à prendre. Vous savez, les menaces sont différentes d’un sous bassin à un autre. Donc nous allons, avec les experts, détecter ces menaces spécifiques à chaque zone et de ce pas, proposer des feuilles de route à suivre », a expliqué le représentant de WASCAL.

Il faut rappeler que PREE est un projet régional initié par  l’UICN. Il a pour objectif de renforcer la résilience des écosystèmes naturels et des communautés locales, dans les bassins fluviaux et lacustres.

Abdoul Gani BARRY 

Burkina 24 



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page