Tech : Microsoft accuse le gouvernement américain de contrôler les données de ses clients

399 0

Microsoft a révélé que le gouvernement américain a “discrètement” accès à ses données, renseigne le “SiècleDigital”. 

Selon les révélations faites par Microsoft, un tiers des demandes d’accès aux données par le gouvernement américain est suivi d’une ordonnance de confidentialité.

La nouvelle a été révélée par le responsable de sécurité des clients de la firme informatique, Tom Burt, qui a confirmé les faits devant une commission judiciaire. Ce dernier a indiqué que le département de la justice sous l’administration de Donald Trump a obtenu confidentiellement des enregistrements d’appels et des SMS se rapportant à des informations diffusées par les journalistes de New York Times et Washington Post et de CNN.

Selon Tom Burt, ces demandes sont “malheureusement devenues monnaie courante” et Microsoft reçoit régulièrement des “ordres secrets passe-partout non appuyés par une analyse juridique ou factuelle significative“.

Tom Burt a également confié que Microsoft recevait chaque année entre 2 400 et 3 500 mandats classés confidentiels. Pour l’année 2020, Microsoft a reçu 11 200 demandes, ce chiffre comprenait les ordres non confidentiels de la part des autorités juridiques américaines. 

Microsoft n’est pas la seule entreprise concernée. Il y aussi Google et Apple, selon le responsable des clients de Microsoft. “Ce ne sont que les demandes que Microsoft a reçues, soit celles d’un seul fournisseur de services cloud. Multipliez ces chiffres par toutes les entreprises de la tech qui détiennent ou traitent des données, et vous aurez peut-être l’idée de l’ampleur de l’utilisation excessive de la surveillance dissimulée par le gouvernement“, dit-il. 

L’actuel président américain, Joe Biden, s’est engagé à mettre fin à cette pratique en abandonnant certaines mesures de confidentialité.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *