Burkina Faso : Journée marathon du ministre de la santé dans le Centre-Sud

443 0

Le ministre de la santé a effectué une mission terrain dans la région du Centre-Sud ce samedi 10 juillet 2021. A travers cette journée marathon, le Pr Charlemagne Ouédraogo a visité le chantier de construction du  Centre Hospitalier Régional de Manga, tenu des échanges avec les acteurs de santé et pour terminer, il a assisté à la cérémonie de clôture de la formation en gestion des districts.

Lancés en 2019, les travaux de construction du Centre Hospitalier Régional de Manga ne semblent pas avancer comme le voudrait le ministre en charge de la santé. Afin de s’enquérir des difficultés, il est allé constater de visu l’état d’avancement des travaux.

Sur place, le Pr Charlemagne Ouédraogo a pu voir le site entier envahi par des ouvriers au travail. Après le chantier, le cap a été mis au gouvernorat de la région du Centre-Sud où le ministre s’est entretenu avec les différents acteurs intervenant dans la construction du CHR.

L’objectif de cette rencontre selon le ministre est de redessiner une nouvelle feuille de route en corrigeant les erreurs et les manquements.

« Nous avons échangé avec les différents détenteurs d’enjeux pour faire le point sur l’état d’avancement et définir une nouvelle feuille de route. Et ce, afin que nous puissions faire un suivi assez rapproché pour que le retard qui a été accusé puisse être rattrapé », a expliqué le Pr Charlemagne Ouédraogo. Son ambition est d’arriver à avoir un CHR à temps.

« C’est faisable si les entreprises travaillent de jour comme de nuit »

A la sortie des échanges, l’architecte urbaniste en charge du chantier, Souleyman Zerbo, a indiqué que plusieurs raisons expliquent le retard. Il a entre autres évoqué la pandémie du Covid-19, les problèmes financiers et le manque de personnel. Néanmoins, il estime que d’ici fin février ou avril 2022 l’infrastructure sera livrée. « Quand les autorités s’impliquent, nous sommes obligés de bien travailler. Nous pensons que les engagements pris, nous allons les tenir (…) C’est faisable si les entreprises travaillent de jour comme de nuit », a-t-il dit.

Il rassure également que les pluies ne vont pas perturber l’exécution des travaux car explique-t-il, « les bâtiments sont déjà sortis de terre ».

Au niveau actuel, les taux d’exécution sont de 21,5% et de 24,5% respectivement pour les lots 1 et 2. Le lot 1 concerne les voiries, les réseaux d’alimentations et de quelques bâtiments et le lot 2 concerne uniquement des bâtiments. « Ce taux n’est pas normal », a martelé Souleyman Zerbo. A l’entendre, le reste du travail nécessite assez de moyens financiers mais passera plus vite.

Après les échanges avec les acteurs intervenant dans la construction du CHR, le ministre s’est également entretenu avec les acteurs de santé. Il s’est agi pour le Pr Charlemagne Ouédraogo de s’acquérir des difficultés liées au travail.

Aussi, a-t-il voulu partagé avec ses agents la dynamique de travail à prendre en compte afin d’aboutir à des résultats probants. Entre autres questions abordées, il y a eu le point sur les infrastructures, celui sur la carrière des agents, les engagements non tenus du gouvernement et des questions de la coordination des activités. « A toutes ces questions, nous avons apporté des réponses», a souligné le ministre. 

« La construction du CHR de Manga était en souffrance. Il y a eu un retard qui vaut environ 8 mois. Et nous avons convenu qu’il fallait une nouvelle feuille de route. Les entrepreneurs ont pris l’engagement et nous ont rassurés que le chantier nous sera livré et nous pourrons inaugurer le CHR de Manga en Avril 2022 (…) Le ministère de la santé fera un suivi de proximité  pour nous rassurer que de nouvelles souffrances ne vont pas naitre »

Pr Charlemagne Ouédraogo

La dernière étape de la tournée du ministre à Manga a été la clôture de la 28ème session de formation des médecins généralistes en gestions des districts sanitaires.  Durant 45 jours, 25 médecins généralistes ont bénéficié du renforcement de leurs capacités afin d’améliorer l’offre de soins aux populations. Pour le ministre de la santé, une telle formation vise à donner un coup d’accélérateur  aux actions de coordinations sur le terrain.

« Cette formation a permis aux différents médecins d’acquérir un certain nombre de connaissances et de compétences afin de pouvoir organiser la gestion des districts sanitaires », a souligné le Pr Charlemagne Ouédraogo.

Cette cérémonie de fin de formation a été également l’occasion pour les médecins de soumettre quelques doléances au chef du département en charge de la santé. Il s’agit entre autres de rallonger la durée de formation à 8 semaines au lieu de 6, équiper les stagiaires en matériels informatiques ou avec des tablettes et hisser l’attestation de formation en diplôme inter universitaire.

« Nous sommes mieux outillés pour gérer de façon efficiente nos différents districts sanitaires »

 A ces doléances, le ministre a répondu qu’il va échanger avec les différents partenaires afin de voir la faisabilité. Sur la question des tablettes, le ministre a souligné que c’est « une doléance très pertinente ». « Etant donné que nous parlons de la digitalisation, de la gestion des ressources humaines et de l’offre de soin, nous allons également travailler avec nos partenaires pour que dans l’équipement des prochains participants, nous puissions mettre des tablettes pour chaque acteur », a-t-il relevé.  

Du côté des médecins généralistes, ce sont des sentiments de satisfaction qui ont été  exprimés. Pour le Dr Ousséni Sawadogo, délégué des stagiaires, leur « joie est immense ». « Nous sommes mieux outillés pour gérer de façon efficiente nos différents districts sanitaires », a-t-il fait comprendre.

Durant ces 45 jours, ils ont reçu des formations sur les concepts généraux  en santé publique, le management de la qualité, la planification sanitaire, le financement, la prise en charge des maladies chroniques et sur la recherche en santé.

Basile SAMA

Burkina 24

 



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *