Burkina : Taless chante les « Etats Unis d’Afrique » 

415 0

Taless à l’état civil Talara Lankoandé est un artiste musicien Burkinabè. Le reggaeman vient de mettre sur le marché discographique un album de six titres baptisé « Les Etats Unis d’Afrique ». À travers cet album, l’artiste recommande de faire référence aux valeurs et aux vertus des ancêtres pour construire un monde de paix et d’amour.

Burkina 24 (B24) : Comment votre carrière musicale a-t-elle débutée ?

Taless : J’ai commencé à l’école primaire avec un groupe de théâtre. A la suite, j’ai intégré la musique avec des artistes en herbe. Dans les années 2000, j’ai effectué un voyage sur Bobo Dioulasso. C’est là-bas j’ai eu ma première guitare avec un encadreur du nom de Pedro. C’est avec ce dernier que j’ai appris mes premières notes de la guitare.

B24 : Revenons à la réalisation de votre album, cela vous a coûté combien ?

Taless : La sortie de l’album a pris beaucoup de temps. Il a commencé en 2000 et s’est achevé en 2021. Mais mon dernier single, il est sorti en 2017. La sortie de cet album m’a couté financièrement. Le manque de moyen m’a pris énormément de temps pour me faire connaitre.

B24 : Avez-vous des sponsors ?

Taless : C’est à partir de la dédicace que je peux dire que j’ai eu quelques sponsors qui m’ont accompagné. Ces sponsors ne me soutiennent plus. C’était juste pour la dédicace du nouvel album qu’ils devaient m’aider. Il faut ajouter qu’il y a le BBDA qui nous accompagne aussi.

Lire également 👉 Burkina Faso : L’artiste Taless prône la fédération des États-Unis d’Afrique

Ceux qui m’ont soutenu pour ma dédicace ne sont pas des gens connus. Nous avons approché les commerçants et cela n’a rien donné. Je monte mon dossier de sponsor et je vais chercher des sponsors. Je suis passé dans des grands services qui ne m’ont pas soutenu.

B24 : Quels sont vos sources d’inspiration et quels sont les thèmes que vous abordez dans vos chansons ? 

Taless : Je m’inspire de la situation du Burkina Faso et de l’Afrique en général. Je parle dans mes chansons des Etats-Unis d’Afrique, du pardon, du monde, de l’aventure. Tout cela fait partie des réalités que nos frères et sœurs vivent. Présentement, j’envisage m’approcher de certains artistes nationaux et internationaux pour discuter des featuring. Je suis en train de tenter de faire une tournée internationale.

B24 : Pouvez-vous nous donner les noms de ces artistes nationaux comme internationaux ?

Taless : Je ne peux pas encore donner de noms parce que je n’ai pas encore discuté avec eux. Il faut qu’ils donnent préalablement leur accord.

B24 : Pensez-vous que vous pourrez atteindre l’objectif que vous vous êtes fixé, c’est-à-dire percer dans la musique ?

Taless : Je peux dire que oui. Parce que je suis très bien engagé, bien que cela ne soit facile. Mais quelque chose que l’homme veut, s’il croit, ça va aboutir. Si je décide que je serai artiste, je le serais car c’est avec le courage qu’on peut arriver.

B24 : Quel message pouvez-vous adresser à vos fans ?

Taless : J’ai beaucoup de fans en tout cas. Je lance un appel à mes fans d’être à l’écoute. Je compte les combler avec une prestation.

Propos recueillis par Flora KARAMBIRI et Deborah DARGA(Stagiaires)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *