Ministère du commerce : Harouna Kaboré joue la « star sur les réseaux sociaux », selon le SYNAMICA

375 0

Le Syndicat National des Agents du Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (SYNAMICA) a dénoncé une « gestion chaotique » au Ministère du commerce, face à la presse ce lundi 19 juillet 2021 à Ouagadougou. 

Rien ne va au département de Harouna Kaboré, à écouter le Syndicat National des Agents du Ministère de l’industrie du commerce et de l’artisanat (SYNAMICA). Au niveau du secteur du commerce, le constat du SYNAMICA est que la balance commerciale reste marquée par une tendance déficitaire due aux factures de biens de consommation colossale.

Pour Kambiré Nifabébé Arthime, le Secrétaire Général (SG) du SYNAMICA, la décision du Ministre Kaboré à industrialiser le Burkina Faso, n’est qu’un leurre. « On assiste à des mesures de saupoudrage, de populisme consistant plus à faire semblant et à tromper l’opinion qu’à réellement favoriser l’industrialisation du pays », a-t-il déclaré.

« Il s’est entouré de ses copains et amis du privé et du public » 

Moults reproches ont été formulés à l’encontre du ministre. Le SG du SYNAMICA n’a pas été tendre avec Harouna Kaboré. « Dès son arrivée, il s’est entouré de ses copains et amis du privé comme du public pour prendre en otage voire dépouiller le département à travers des réformes tous azimuts », a-t-il fait savoir.

A écouter Kambiré N. Arthime, les activités du ministère ont pris une connotation publicitaire à outrance dans les médias et sur les réseaux sociaux qui contraste avec la réalité et visant à tromper l’opinion.

Le ministre Kaboré qui, selon monsieur Kambiré, a du mal à honorer trois jours de présence dans son bureau, handicape tout leur ministère. Il a ajouté que ce dernier  est « foncièrement » contre la délocalisation des activités du ministère “alors que lui-même se délocalise chaque fois en mission aux allures de balade, de tourisme”, a-t-il justifié.

« Le ministre Kaboré est le ‘’monsieur connait tout » 

Le SYNAMICA est allé loin dans ses reproches. Le caractère personnel du ministre n’a pas été en reste. « Le ministre Kaboré est le ‘’monsieur connait tout‘’, si bien qu’il a peu de considération à l’égard de certains de ses collaborateurs encore moins les partenaires sociaux », s’est indigné Kambiré Arthime. Le Syndicat a aussi relevé des postes de responsabilité vacants au sein du ministère : « 121 postes vacants et une dizaine de postes non pourvus dans la représentation diplomatique du Burkina à l’étranger ».

La gestion du carburant ainsi que du matériel mobilier du ministère du commerce n’est pas aussi du goût du syndicat. Les sorties du ministre dans le cadre du contrôle des prix des produits de grande consommation a pris une connotation politique et publicitaire loin des réalités du terrain, toujours selon les syndicalistes.

Pour Kambiré Arthime, le Ministère du commerce est devenu le « ministère des parrainages », avec à sa tête un ministre devenu « une star sur les réseaux sociaux ». Et pourtant, dit-il, « le mal est très profond », chose qui justifie la sortie médiatique du jour.

Akim KY

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *