Ouagadougou : Le personnel de Canal+Burkina fait un don de sang collectif

83 0

L’Association des Donneurs de Sang Bénévoles (ADOSAB), en collaboration avec Canal + Burkina, a organisé une collecte de don de sang, ce vendredi 16 juillet 2021. Afin de venir en aide aux patients qui sont dans le besoin. Les collecteurs attendent 100 postes de sang du personnel de canal + Burkina.

Ce 16 juillet 2021, le personnel de canal + Burkina étaient mobilisés pour honorer leur rendez vous avec les collecteurs du Sang au siège de ladite structure à Ouagadougou. Le responsable des Donneurs Bénévoles du Sang (ADOSAB), Mahamoudou Ouédraogo a décliné le bienfondé de l’initiative.

« Si nous sommes là ce matin c’est parce que c’est une période où la saison pluvieuse s’est installée. Avec les cas de palu, il y a des problèmes de sang dans les différents centres de soin. D’où la nécessité de faire plus de mobilisation pour qu’il y ait plus de donneurs de sang », a-t-il indiqué.

Mahamoudou Ouédraogo, de l’ADOSAB

A l’entendre, la majorité de la population burkinabè ne donne pas le sang. Mahamoudou  Ouédraogo a ensuite défini les statistiques qui pouvaient combler le manque de sang. « Les donneurs potentiels, c’est une minorité on a évaluée, et pourtant si 1/10è de la population donne le sang, cela suffit pour sauver l’ensemble des malades qui ont besoin du sang », a-t-il révélé.

Le Directeur général de Canal+ Burkina, Jonathan Lett partage les mêmes impressions que Mahamoudou Ouédraogo. Pour lui, la période si prête. « On sait qu’en saison de pluie, il y a une recrudescence de palu et d’anémie. Et donc les hôpitaux ont plus que jamais besoin du Sang. Le sang sauve les vies et on a voulu faire ce petit geste de manière citoyenne », a-t-il soutenu. Le geste de canal + a été apprécié positivement par le responsable des donneurs de sang bénévoles du Burkina.

Vincent Diby, le directeur financier de Canal+Burkina a, quant à lui, exprimé un élan de solidarité envers les hommes de sécurité qui sont dans le besoin dans l’exercice leur fonction. « Les forces de sécurité donnant leur vie pour nous sécuriser. Si nous ne pouvons pas aller au front, on ne peut pas être à leurs côtés, là-bas, au moins on peut permettre à ces gens qui ont besoin de se rétablir de pouvoir avoir du sang », a-t-il indiqué.

Jonathan Lett DG de CANAL+

Jonathan Lett, lui-même donneur, s’est réjoui d’avoir accompli un devoir citoyen. Il souhaite voir grandir le partenariat Canal+ et ADOSAB. « C’est partenariat qui débute. Parce que, quand on fait un don de sang on se sent mieux, on se sent fier, on a un peu le sentiment du devoir accompli, maintenant le partenariat va se renforcer, il va falloir qu’on voie avec eux quels sont leur besoin, parce qu’on a envie d’aller loin avec ce partenariat », a-t-il dit.

Les deux partenaires entendent pérenniser leur partenariat pour le bonheur des nécessités en matière de sang. Pour l’heure, 100 poches de sang sont attendus pour l’opération en cours et Mahamadou Ouédraogo nourri l’espoir d’atteindre cette prévision. « Nous pensons que nous allons atteindre l’objectif », a-t-il espère.

Akim KY

Burkina 24

 



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *