Tabaski 2021 à Ouagadougou : La solidarité arabo-africaine offre de la viande à 500 personnes vulnérables

461 0

A l’occasion de la fête de Tabaski 2021, la Ligue pour la solidarité arabo-africaine (LUSAA-BF) en collaboration avec l’ONG Horizon éducation, a organisé une cérémonie de distribution de viandes aux personnes défavorisées ce mercredi 21 juillet 2021 à Ouagadougou. C’est la deuxième fois consécutive que cette activité est organisée.

Le mardi 20 juillet 2021 a marqué la célébration de la fête de Tabaski au Burkina Faso. A cet effet, la Ligue pour la solidarité arabo-africaine (LUSAA-BF) en partenariat avec l’ONG Horizon Education a organisé une cérémonie de distribution gratuite de viandes aux personnes déplacées internes et défavorisées dans la ville de Ouagadougou.

Cet élan de solidarité a pour but de permettre aux personnes nécessiteuses de fêter « sereinement »  la fête de Tabaski.

La fête c’est pour tout le monde, ce n’est pas seulement pour les nantis.

Inoussa Bouda, représentant pays de LUSAA, a indiqué qu’environ 500 personnes vont bénéficier de la viande de bœuf et de petits ruminants pour continuer la fête de Tabaski.

« Nous sommes dans un pays où tout le monde n’a pas la capacité d’avoir le minimum pour vivre. Nous sommes également dans une situation de crise sécuritaire avec des milliers de déplacés. Avec l’appui de nos partenaires, nous avons estimé pourquoi ne pas, un tant soit peu, venir en aide à la population pour qu’on puisse fêter ensemble.

La fête c’est pour tout le monde, ce n’est pas seulement pour les nantis. Nous, notre objectif, c’est d’amener les plus nantis en venir en aide aux moins nantis pour que tout le monde se sente dans cette fête », a-t-il souligné.

En plus, il a précisé que ce n’est la première de fois que sa structure vient en aide aux plus démunis.

Inoussa Bouda, représentant pays de LUSAA

Bruce Emmanuel Sawadogo, directeur général des libertés publiques et des affaires politiques au ministère en charge de l’administration,  parrain de la cérémonie, a rappelé que sa direction s’occupe des associations, des ONG et des fondations. Il a salué l’initiative.

« Cette cérémonie est une œuvre de solidarité envers les personnes démunies de la capitale et également les personnes déplacées internes. C’est un acte de solidarité qu’il faut encourager », a-t-il laissé entendre.

Du côté des bénéficiaires, c’est le sourire aux lèvres. Rasmata Simporé, bénéficiaire, n’a pas caché sa joie vis-à-vis des donateurs. Elle a fait savoir qu’elle était très contente du geste.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *