Burkina Faso : Les démissionnaires de l’ADF/RDA reviennent à la charge

685 0

Le Baloum Naaba de Poessin, Jules Abdoul Rasmané Ilboudo, et ses Hommes, démissionnaires de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africaine (ADF/RDA) sont revenus à la charge, le jeudi 22 juillet 2021, pour confirmer leur démission du parti de l’éléphant.

Le 10 juillet 2021, les démissionnaires de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africaine (ADF/RDA) avaient officiellement déposé armes et bagages à l’Union pour le progrès et le changement (UPC).

« Le départ de plus de 600 militants et de façon indirecte, plus de 5000 sympathisants »

Face à la réponse du président de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africaine (ADF/RDA), Me Gilbert Noël Ouédraogo qui avait menacé de saisir le procureur du Faso pour usurpation de titre et de faux et usage de faux, les démissionnaires sont revenus à la charge. 

« Il peut déjà commencer la procédure car je répète, notre démission à la tête du secrétariat général de la Fédération du Kadiogo et de toutes les instances du parti a occasionné le départ de plus de 600 militants et de façon indirecte, plus de 5000 sympathisants », a indiqué le Baloum Naaba de Poéssin, Jules Abdoul Rasmané Ilboudo, porte-parole des démissionnaires.

Séance tenante, à l’intention de la presse, les démissionnaires ont dispatché une liste nominative de 19 noms dont des secrétaires généraux d’arrondissements, de communes rurales et de militants. La liste, datant du 21 mai 2021, a pour objet, « lettre de démission » et adressée au Président de l’ADF/RDA.

Au cours de sa prise de parole, le Baloum Naaba de Poéssin, ex secrétaire général du Kadiogo et ex Conseiller municipal de l’ADF/RDA, n’a pas mâché ses mots quant à la gestion au sein du parti de l’éléphant. « Nous avons tenu des activités sociales, nous avons fait des dons de vivres aux plus démunis, nous avons initié des formations sur fonds propres car le parti dirigé par Me Gilbert Noël Ouédraogo ne finançait pas nos activités », a-t-il déclaré.  

« Nous avons même été convoqués pour nous demander d’abandonner »

Le Porte-parole des démissionnaires a, par ailleurs, dénoncé « des magouilles internes » portant sur le remplacement de candidats sur les listes électorales par des proches du Président du parti.

« Il a fallu beaucoup de vigilance de la part de certains responsables pour éviter que cela n’arrive. Nous avons même été convoqués pour nous demander d’abandonner car des personnes externes au parti voudraient être titulaires et proposaient, en contrepartie, de grosses sommes », a indiqué le Baloum Naaba de Poéssin.



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *