Lutte contre la flambée des prix et la fraude : Le ministre du commerce fait le bilan de ses opérations de contrôle

260 0

Les organes de contrôle du ministère en charge du commerce ont fait le bilan de leurs opérations de contrôle des prix, de lutte contre la fraude, et procédé à la mise en œuvre des décisions y afférentes, ce jeudi 22 juillet 2021 à Ouagadougou au cours d’une rencontre à Ouagadougou. 

Pour contenir la flambée des prix des produits de grande consommation et veiller à la disponibilité du fer à béton, le ministère a entrepris des actions visant à limiter les effets « pervers ». Ce jeudi 22 juillet 2021, il a marqué un arrêt pour faire le bilan de ses activités et élaborer des perspectives pour les années à venir. 

Il est ressorti de ce bilan que, de janvier à mi-juillet 2021, ces opérations ont permis, selon le coordinateur de la Brigade Mobile de contrôle Économique et de la Répression des Fraudes (BMCRF), Yacouba Bila, de toucher 18.428 commerçants dont 13.147 pour le contrôle « spécial Ramadan ». « 1.154 tonnes de fer à bétons, 103.371 feuilles de tôle, 2,25 tonnes de produits alimentaires périmés ont été saisis au cours de ces opérations », a-t-il confié. 

À l’entendre, ces activités ont été possibles grâce à plusieurs actions mises en place, entre autres, la suspension de la délivrance des autorisations spéciales d’exportation des céréales locales, les relevés hebdomadaires des prix et des stocks, l’intensification des opérations de contrôle durant cette période.

« Dans le cadre des réformes entreprises, on note le renforcement du dispositif réglementaire à l’effet d’assainir les secteurs des boissons alcoolisées et des produits du tabac. En ce qui concerne le tabac, la lutte contre le commerce illicite s’est intensifiée avec l’institution d’un système de suivi de traçabilité fiscale », a-t-il ajouté. 

   690 bidons de 20L d’huile alimentaire de contrebande saisis  

A propos des contrôles des secteurs du tabac et de l’alcool, le coordinateur a indiqué que plusieurs actions traduisant  ces réformes ont été établies. Il s’agit de la prise de l’arrêté interministériel portant production, importation des boissons spiritueuses, l’adoption d’un cahier de charge du secteur des boissons alcoolisées. 

« A ce titre, 389.995 litres de carburant frauduleux, 10.760 pagnes contrefaits, 986 cartouches de cigarettes de la fraude, 690 bidon de 20L d’huile alimentaire de contrebande, 78L de liqueur frelatée, ont été saisis de janvier à ce jour », a-t-il chiffré. 


Par ailleurs, la commission a, par la voix du directeur général de l’Agence Burkinabè de la Normalisation de la Métrologie et de la Qualité (ABNORM), Issaka Zougrana, déclaré qu’au regard des défis à relever, plusieurs actions sont en cours d’exécution.

« En termes de perspective, on entend poursuivre le combat, par l’élaboration d’un cahier de charge sur les boissons sans alcool et énergisantes, par la fixation des prix de céréales locales, mais aussi par l’intensification des contrôles », a-t-il soutenu.

Il faut noter que cette rencontre intervient au lendemain de la visite inopinée du ministère en charge du commerce. Ainsi le coordonnateur a, pour la « bonne marche » des services de contrôles, imploré la participation citoyenne de tout un chacun, et cela en dénonçant tout cas suspect, au numéro vert des services de contrôles.

Abdoul Gani Barry

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *