Lutte contre le changement climatique : WASCAL pose la première Pierre d’un bâtiment de recherches

479 0

L’organisation West African Science Service Centre on Climate Change and Adapted Land Use (WASCAL) a posé la première pierre de son bâtiment ce jeudi 22 juillet 2021, à Ouagadougou. D’une valeur 4 milliards de Franc CFA, ce nouveau joyau entend devenir le maillon « fort » des recherches climatiques de la sous région Ouest africaine.

La 4e session ordinaire du conseil des ministres de West African Science Service Centre on Climate Change and Adapted Land Use (WASCAL) s’est tenue ce jeudi 22 juillet 2021. À la sortie de cette session, les responsables ont procédé au lancement de la construction d’un bâtiment qui servira aux recherches liées aux changements climatiques en Afrique de l’Ouest.

D’une valeur de 4 milliards, ce bâtiment sera un joyau de 3 niveaux construits sur un terrain de 4ha offert par le gouvernement burkinabè. Il se veut un cadre de formation des jeunes venant de la sous région.

Il sera constitué d’une école doctorale, de plusieurs bureaux entre autres celui de éditoruim, du centre de gestion géographique des données et des applications, des « super » calculateurs, etc. « Ce centre, lorsqu’il sera, fini formera des étudiants issus des pays membres de WASCAL dans la sous région », a affirmé le directeur exécutif de WASCAL, Dr Moumini Savadogo. 

     « Un grand ouf  de soulagement »


Selon le ministre en charge de l’enseignement supérieur, Pr Alkassoum Maïga, ce centre est un « grand ouf » de soulagement pour son département, de par sa qualité, vu
la construction mais aussi les cours qui y seront dispensés.

« Ce centre va permettre à nos universités de rayonner à travers la formation. Il va aussi permettre à nos pays de savoir gérer les changements climatiques parce qu’il y aura ici des instruments qui vont nous permettre d’avoir des données fiables, qui vont permettre de faire face au changement climatique », a-t-il salué.

« Je remercie les Allemands pour cet appui considérable »

Pour lui, cet investissement est très important pour le Burkina Faso parce qu’il permettra également de sortir des capitaux humains qui se mettront au service des économies nationales. « Tout le monde se rappelle ce qui s’est passé à Ouaga. Je remercie les Allemands pour cet appui considérable. J’aimerais aussi dire à nos pays qu’on doit faire montre de responsabilité et de solidarité avec cet instrument pour que son utilisation ne demande pas l’intervention d’autres  pays mais nos propres connaissances », a-t-il souhaité.

Le bâtiment qui sera construit a été financé par la coopération allemande. A ce titre, Dr Christoph  Rövekamp, chef de division énergie et technologie d’hygiène vert, a indiqué que ce financement a été motivé par les aléas climatiques vécus par son pays et autres pays du monde.

« Nous, en Allemagne, nous vivons chaque jour les effets du changement climatique. Donc, cela nous prouve que les effets du changement climatique sont une réalité dans le monde. C’est dans ce cadre que nous avons décidé de financer ce centre en Afrique de l’Ouest  », s’est-il justifié. 

Ce centre servira de lieu de formation en Informatique appliqué au changement climatique. Il sera construit sur un terrain de 4 ha. « Il faut dire qu’après ce centre l’espace restant servira à construire d’autres bâtiments allant toujours dans le sens de la lutte contre le changement climatique », a conclu le directeur exécutif. 

Abdoul Gani Barry

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *