Burkina Faso : La 5e édition de « la nuit de reconnaissance Burkimbila » a tenu ses promesses

181 0

La 5 ème édition de « la nuit de reconnaissance Burkimbila » s’est tenue ce dimanche 25 juillet 2021, dans la salle des Banquets de Ouaga 2000. Cette édition a été placée sous le thème « Quelle contribution de la jeunesse pour un Burkina émergent ? ». 

Le Burkina Faso depuis un certain temps traverse une situation sécuritaire « difficile ». Afin de récompenser les personnalités qui contribuent au processus de recherche d’un climat « paisible », au “pays des Hommes intègres“, une nuit a été organisée. Ce dimanche 26 juillet 2021, s’est tenue la 5ème édition de cette nuit.

Selon le président du comité d’organisation, Boureima Tiendrébéogo, cet événement  a été initié pour créer un cadre de reconnaissance et de valorisation des personnalités qui d’une manière ou d’une autre ont participé au rayonnement du pays, tout en y apportant la paix. «  Avec la situation difficile du pays, on a voulu par notre manière, contribuer à la paix, en récompensant ceux qui y contribuent, par leurs actions », a-t-il dit.

À l’entendre, les récipiendaires sont des personnes physiques ou morales qui se sont illustrées dans cette lutte au cours de l’année. « A cause de la situation, j’ai dû repousser cette soirée près de 5 fois. Donc vous comprenez quand je vous dis que je suis vraiment ému », s’est-il exprimé.

Des festivités aux récompenses, cette soirée a consisté en la consécration des personnalités du pays. En effet, plusieurs prix, avec différents parrainages des ministères et autres organisations ont été décernés. Il s’est agi entre autres du prix « Burkimbila »,  spécial de la révélation, de la catégorie diaspora, de l’enseignement, de la coopération internationale, etc. 

Cyrille Priscille Kaboret/Ouédraogo représentante de l’hôpital pédiatrique Charles De Gaulle, récipiendaire, pour sa prestation en matière de la santé de l’enfant,  a déclaré que ce trophée, au-delà d’une récompense, est une invite  pour son équipe à redoubler d’effort. « Je suis là avec toute mon équipe. Ce trophée nous interpelle, il nous appelle à travailler plus, pour les éditions à venir », a-t-elle ajouté. 

Ben Gaston Sawadogo, récipiendaire du prix Burkimbila de la diaspora a, quant à lui,  dédié le trophée à sa famille. « A New York, je travaille à intégrer nos frères qui viennent pour chercher un bien-être. Je pense que c’est de là-bas qu’ils ont jugé opportun de me primer », a-t-il expliqué. 

En rappel « la nuit de reconnaissance Burkimbila » en est à sa 5ème édition. Des personnalités, comme des ministres et chef d’entreprise ont été primées à cette édition. Aussi au regard de la situation nationale, une cotisation a été initié, pour cette édition, afin de venir en aide aux déplacés internes du Burkina. «  En terme de perspective, j’entends faire de cette nuit une référence en matière de paix au pays », a conclu le président du comité d’organisation.

Abdoul Gani Barry 

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *