Badminton : Voici les champions de la saison 2020-2021

627 0

Nouveau pari tenu par la Fédération burkinabè de badminton (FEBBAD). Les finales du championnat national se sont disputées le samedi 25 juillet 2021 à l’Institut des sciences du sport et du développement humain (ISSDH).

La FEBBAD met l’accent sur la relève

Finale renversante pour l’équipe de Degamson composée de Faïssal Kafando et Nassouri Sokoto face à celle du Club jeunesse de Ouagadougou de  Ali Kaboré et Ousmane Ouédraogo. Opposées en finale du double séniors hommes, les deux paires ont prouvé les progrès réalisés par le badminton burkinabè. Technique. Vision de jeu.

Agressivité. Explosivité. Esprit d’équipe. Et surtout le mental. Tout était réuni des deux côtés du filet. L’équipe de Jeunesse avec l’expérimenté Ousmane Ouédraogo prend très vite les commandes du premier set qu’elle reporte par 21 à 18.

Malgré le score serré, la physionomie du match laissait croire à une victoire de Jeunesse. Mais, Faïssal Kafando et Nassouri Sokoto ont le mental et la force qu’il faut pour s’imposer (21-16) au deuxième set. Le troisième sera une formalité grâce à l’agressivité de Faïssal Kafando qui permet à Degamson de remporter le set facilement (21-12) et la victoire par 2 sets à 1. 

Kafando prend sa revanche sur Ousmane Ouédraogo qui l’avait battu en simple homme par deux sets à 1 au cours d’un match serré en demi-finale. « C’est grâce à notre esprit d’équipe que nous avons pu nous ressaisir pour remporter la finale », a expliqué Abdoul Faïssal Kafando.

Ousmane Sawadogo peut se consoler avec la victoire en simple homme. Après avoir éliminé Faïssal Kafando en demi-finale, il a remporté la finale en battant Jules Naré (2-1), meilleur joueur de l’Association des journalistes sportifs au badminton en 2019.

« La compétition est difficile. J’ai été endurant. Mes coéquipiers, je ne dirai pas que ce sont des adversaires, avaient le niveau. Mais au niveau du double, je n’ai pas assez bien travaillé mon coéquipier. Donc, on ne s’est pas bien compris », se justifie Ousmane Ouédraogo, plusieurs fois champions en Côte d’Ivoire.

Chez les dames,  en simple Fadidiatou Diallo continue sa domination dans la discipline. Elle a toujours été sur la plus haute marche du podium depuis les mimines jusqu’au niveau sénior. Elle s’impose devant Solange Compaoré (NASH) en finale. En double, la joueuse de Nash s’impose, à nouveau avec sa paire formée avec Carine Ouédraogo en battant en finale Nash, composé de Rafiatou Guira et Solange Compaoré.

Préparer la relève

Comme chaque année, la FEBBAD a encore mis l’accent sur les petites catégories. Chez les minimes, Kader Zoromé du club Sannam de Kaya s’incline en finale contre Alain Sawadogo de Nash par 2 sets à 0. En double, le sacre est revenu à l’équipe de Nash (Masoud Ouédraogo, Alain Sawadogo) champion devant Degamson (Daouda Ouédraogo et Abdel Sawadogo).

Chez les cadets garçons, le titre de champion est revenu à Abdoul Fatao Tapsoba (Degamson) devant Sébastien Bargo (Sannam de Kaya). En double dans cette catégorie, le club Bien Etre est vainqueur  Nash.

Chez les filles, en cadets, Rachiadou Bilgo est championne du Burkina Faso devant Espoir Traoré (ASPEC). Le club ASPEL remporte le titre en double devant Nash 2.

« Nous sommes très satisfaits de la qualité de ces finales. Cela va nous permettre d’aller à l’international. Nous allons participer aux internationaux du Bénin et aux championnats U15 et U20 au mois d’août », s’est réjoui Boukary Ouédraogo, le président de la FEBBAD. Selon ses propos, les différentes formations ont permis aux badistes burkinabè de progresser. Il compte poursuivre la formation et l’élargissement de la base de la pratique du badminton à travers le programme Shuttle time.

Ces championnats ont été parrainés par le président de Soleil des générations solidaires football club Seydou Sebogo. Pour lui, le badminton est un sport d’avenir pour le Burkina Faso. 95 badistes issus de six régions ont pris part à ces championnats nationaux.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *