Côte d’Ivoire : Vers la fin du «Baccalauréat WhatsApp» ?

471 0

Côte d’Ivoire – Les résultats de l’examen du baccalauréat 2021 sont connus depuis la mi-journée du mardi 27 juillet 2021. Le taux de réussite national de 29,24% tranche avec les 40,08% en 2020. Décryptage.

« Au terme des délibérations effectuées dans les 52 centres de corrections et de délibérations (CCD), il a été constaté que 297 840 candidats ont effectivement pris part aux épreuves dans les 504 centres de composition de la session 2021 (…)  87 097 ont été déclarés admis, soit un taux de réussite national de 29,24% au Baccalauréat 2021 contre 40,08% en 2020. Ce taux connait donc un recul de 10,84 points », a déclaré la directrice des examens et concours (DECO) en Côte d’Ivoire, Mariam Nimaga-Dosso ce mardi 27 juillet 2021 peu avant la proclamation des résultats du Baccalauréat dans les différents centres d’examen.

Ces résultats vus sous l’angle du genre font état de ce que sur 136 166 filles présentes, 38 341 sont admises, soit 28,79%. Concernant les garçons, sur 164 674 garçons, 48 756 sont également admis, soit 29,61 %. Il en ressort que « le taux de réussite chez les garçons est donc meilleur à celui des filles », a conclu la directrice.

29,24%, un taux de réussite qui scandalise

« Que s’est bien-t-il passé pour qu’un tel écart se produise entre le taux de reussite de l’année dernière (Ndlr 2020) et celui de cette année 2021 ?  De 40,08% en 2020 à 29,24% en 2021, cela voudrait dire qu’au lieu d’avancer, notre école a reculé et de plus de 10 points… C’est tout de même alarmant mais pas surprenant », a indiqué Cyriac NGuessan, technico-commercial.

« A mon humble avis, ce résultat reflète le vrai niveau de nos enfants et cela ne saurait pas mieux tomber alors que se tiennent les états généraux de l’école ivoirienne. Notre école va vraiment mal et le niveau de nos enfants inquiète vraiment », a réagi Amangoua Blaise, agent administratif.

La fin du Baccalauréat WhatsApp ?

La fraude aux examens à grand tirage fait partie des chantiers de la nouvelle ministre de l’éducation nationale de Côte d’Ivoire. Dans les différents centres d’examen, plusieurs cas de fraude et de tentative de fraude ont été signalés et les personnes appréhendées sont sujettes à des mesures disciplinaires, notamment l’interdiction de prendre part à des examens et concours organisés par l’Etat de Côte d’Ivoire pour ce qui est des candidats et la radiation et des poursuites pénales pour les enseignants impliqués dans des situations de fraude.

La fraude aux examens par le truchement du téléphone portable doté de l’application WhatsApp a fait ses beaux jours et de nombreux candidats heureux lors des sessions antérieurs du Baccalauréat en Côte d’Ivoire l’ont montré. Le mode opératoire : le candidat en salle de composition interagit permanemment avec une autre personne qui depuis d’autres cieux traitent les sujets pour l’impétrant au Baccalauréat. Il ne reste plus qu’à recopier textuellement le corrigé reçu par voie téléphonique pour se tirer d’affaire. En Côte d’Ivoire ce phénomène est dit « Bac WhatsApp ».

Au cours de cette session 2021, l’interdiction du téléphone portable en salle de composition était au cours des dispositions prises par les autorités en charge de l’éducation nationale et celles de l’organisation de cet examen. Visiblement, au regard de ce taux de réussite au Baccalauréat 2021 qui a dégringolé, la lutte contre la fraude aura véritablement payé selon certains observateurs.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *