Commune de Karangasso Vigué : L’école Dèguèlè B inaugurée

654 0

Dèguèlè, un village de la commune rurale de Karangasso a bénéficié d’une école primaire de la part de l’association « Petit à petit » et son partenaire « Respublica ». Avec un coup global de 31 millions deux cent mille, l’établissement de 6 classes a été réalisé avec la participation communautaire de la localité. L’inauguration a eu lieu ce vendredi 30 juillet 2021.

L’école Dèguèlè B est composée de 6 salles de cours, d’un bureau, d’un magasin, d’une cuisine et de 8 latrines érigés en moins de trois mois. Cela a été posible grâce à la mobilisation de l’association Petit à petit et la contribution de la population et des partenaires financiers.

« La population a participé à hauteur de 3 millions Deux cent mille. Ces trois millions deux cents mille ont été le complément aux 27 millions que nous a offerts l’association Res Publica, et avec ces 31 millions deux cents mille on a réalisé tout ça là », a détaillé Catherine Schadelle, secrétaire générale de l’association Petit à petit.

Elle a tenu à décliner les motivations de la construction de l’établissement. « Pour nous, c’est un scandale absolu qu’au 21e siècle il ya encore des enfants qui n’aillent pas à l’école parce qu’il n’y a pas d’école ou pas de place dans les écoles déjà existantes. Pour nous, les droits de l’homme, les droits de l’enfant, les droits à l’éducation sont primordiaux », a laissé entendre Catherine Schadelle.

Son association agit au-delà du village de Déguèlè, et ce, il y a une vingtaine d’années. « C’est une localité dans laquelle on travaille depuis 2008. On a démarré avec la normalisation de l’école du centre, ensuite nous avons construit dans les périphéries. Les 6 salles qu’on vient de construire portent à 26 classes qu’on a réalisées sur la terre de guèlè », a-t-elle informé.

A l’entendre toujours, l’association Petit à petit travaille à équilibrer l’écart social, qui se créait au fil du temps entre les villes et les campagnes, afin d’offrir une chance équitable de réussite à tous les enfants de concert avec les partenaires et les acteurs de l’éducation.

Jean Noël Tagnabou le chargé de Mission du Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales MENA/PLN, représentant le ministre, a procédé à la réception de l’établissement.

Il a trouvé l’action de Petit à petit salutaire. « Dans un contexte marqué par un certain nombre d’exigences et de contraintes, une nouvelle infrastructure qui arrive est vraiment un sentiment de joie. Ça nous diminue la longueur des charges », a-t-il indiqué.

Jean Noël Tagnabou a été appuyé par les responsables locaux de l’éducation. « Ces jolis joyaux que nous venons d’inaugurer ce matin viennent comme  une bouffée d’oxygène pour accroître l’offre éducative dans la commune de Karangasso vigué », a indiqué Sami Hyacinthe Kam, inspecteur, chef de la circonscription d’éducation de base de Karangasso Vigué II.

Le représentant du Pr Stanislas Ouaro, a par la suite salué l’engagement communautaire qui a favorisé la réalisation de l’école. Jean Noël Tagnabou n’a pas manqué d’afficher sa satisfaction face à l’édifice. « Nous sommes rentrés dans les salles et ce que nous avons constaté il y vraiment de quoi se réjouir », a-t-il clamé.

Le partenaire financier de l’école de Déguèlè B a exprimé son engagement pour la cause de l’éducation. « Nous partons du principe que l’éducation est une constituante importante du développement, c’est par elle que se construisent les citoyens d’aujourd’hui et de demain. De ce fait, dans tout projet tendant vers l’éducation nous intervenons », s’est exprimé  Salam Ouédraogo, le Directeur exécutif de l’ONG Res Publica au Burkina Faso.

Akim KY

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *