Bobo-Dioulasso : L’ADCT tient sa deuxième rencontre trimestrielle de l’année

396 0

La direction générale de l’Agence national d’appui aux Développement des Collectivités Territoriales (ADCT) a tenu sa rencontre trimestrielle avec ses chefs d’agences régionales ce lundi 2 août 2021 dans la capitale économique du Burkina Faso. 

A la suite de l’assemblée générale, des formations et des ateliers de travail, c’est la rencontre trimestrielle de l’Agence nationale d’appui au Développement des Collectivités Territoriales (ADCT) qui se tient dans la ville de Bobo-Dioulasso. Il s’agit d’une rencontre entre la direction générale de l’agence avec ses directions régionales. Le directeur général de l’ADCT, Bruno Dipama a souligné qu’il s’agit de faire un résumé des activités et voir les perspectives.

Lire également 👉🏾👉🏾👉🏾 Burkina Faso : L’ADCT revoit son plan stratégique et sa nomenclature budgétaire

« C’est une rencontre bilan de la mise en œuvre des activités au cours du trimestre écoulé. Et ce, afin d’identifier les difficultés que rencontrent la plupart des agences. Et ensemble, essayer de trouver des solutions. Mais surtout de faire une planification des activités pour le trimestre à venir », a-t-il expliqué. Sur les difficultés, il a expliqué que la double crise sanitaire et sécuritaire a impacté négativement la mise en œuvre de certaines activités. 

Le directeur général de l’ADCT, Bruno Dipama

« Le bilan est fort satisfaisant »

Selon ses propos, le bilan est positif malgré des difficultés. « Le bilan est fort satisfaisant car nous voyons que des activités ont été menées, des investissements ont été réalisés au profit des populations à la base », a lancé Bruno Dipama.

Comme acquis majeurs, il a relevé que des réalisations ont été faites dans bon nombre de secteurs tels que l’éducation, la santé, l’accès à l’eau potable et l’assainissement. « L’ADCT accompagne également les populations à la base pour qu’elles puissent avoir des revenus. Nous finançons des activités qui procurent des revenus aux hommes et aux femmes », a-t-il laissé entendre. 

Lire également 👉🏾👉🏾👉🏾 Burkina Faso : L’ADCT forme ses agents

Un autre but recherché par la présente rencontre est de voir les prévisions pour le trimestre à venir. Selon les propos du directeur général de l’ADCT, des points importants sont à voir.

« Nous sommes en saison d’hivernage et il y a l’inaccessibilité de certaines localités. Mais malgré tout, il faut que les activités puissent se mener », a-t-il dit. C’est donc voir les différentes équations à résoudre pour continuer dans sa mission que l’ADCT tient également cette rencontre.

Une rencontre bilan entre la direction générale et les chefs des agences régionales de l’ADCT

Le projet trois frontières

Sur le cas spécifique, de la région du Sahel, Bruno Dipama a indiqué qu’il y a « un projet spécifique » qui la concerne ainsi que la région du Nord. Dénommé « projet trois frontières », le projet en question « veut constituer une réponse à la crise sécuritaire ».

De l’avis du directeur général de l’ADCT, la réponse à la situation sécuritaire « n’est pas simplement militaire ». Pour lui, les populations doivent jouer leur partition.

Lire également 👉🏾👉🏾👉🏾Burkina Faso : A bâtons rompus, la direction générale de l’ADCT échange avec ses agents

« Il faut que les populations de ces régions-là (NDLR la région du Nord et celle du Sahel) sentent que malgré les difficultés, l’État est en train d’opérer des investissements à leur faveur. Et le projet trois frontières est là pour concourir à ce que les populations sentent que l’État agit », a martelé Bruno Dipama.

Fort heureusement, sa structure peut compter sur des partenaires comme la banque mondiale à travers le PACT. Selon ses dires, des activités financées par le PACT sont au programme pour le compte du trimestre à venir.

Basile SAMA

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *