« Si tous nous sommes dégoutés, il ne restera que les dégoutants pour faire la politique » (Me Kam, à droite)

Burkina Faso : Le mouvement sens a un an !

253 0

Le Mouvement SENS (Servir et non se servir) a une année d’existence. Fondé en début aout 2020 par des acteurs de la société civile et des politiques, ce mouvement qui a pour Coordonnateur National Me Guy Hervé Kam veut « refonder l’Etat » et « restaurer la dignité et l’honneur du peuple burkinabè ». Une année de vie après, le responsable du parti s’exprime.

Les 02 et 03 août 2020, avec des patriotes de toutes les couches sociales, du Burkina Faso et d’Afrique, nous avons porté sur les fonts baptismaux le mouvement SENS.

Ce jour-là, devant l’opinion nationale et internationale nous avons pris, individuellement et collectivement, un engagement fort, celui de tracer une ligne de rupture avec la dépravation des mœurs politiques et la mal-gouvernance, et de consacrer la noblesse de SERVIR la Patrie et le Peuple.

Avec le Mouvement SENS, nous nous sommes érigés contre le statu quo politico-social et économique.

Un an déjà ! Un an de mobilisation, de construction et d’implantation du mouvement dans les 13 régions du Burkina Faso et au sein de la diaspora burkinabè et africaine.

Un an de sacerdoce. Un an de victoire mais aussi d’échec. Un an d’apprentissage.

Un an au cours duquel nous avons beaucoup appris, et surtout, tiré les enseignements de nos échecs. Nous nous sommes réorganisés. Nous nous sommes consolidés.

Aujourd’hui, plus que jamais, nous sommes déterminés et engagés pour la réalisation de notre objectif commun : Servir Et Non se Servir.

C’est à l’aune de cet engagement renouvelé que je réitère au nom du Mouvement SENS, notre appel du 02 août 2020 : « Face à l’insécurité et au désastre qui nous menacent, le changement est possible. C’est pourquoi nous en appelons à la mobilisation de tous les patriotes, de toutes les filles et tous les fils de la Patrie et de l’Afrique, dans un élan de ressaisissement collectif, un désir commun de changement, une dynamique nouvelle d’espérance pour un Faso nouveau, organisé autour des valeurs de justice, de solidarité, d’équité, de bienveillance, d’équilibre, c’est-à-dire de la Maât. »

Heureux anniversaire à tous les camarades, amis et sympathisants du mouvement SENS.

Ensemble, pour Servir et Non Se Servir !

Guy Hervé KAM, Coordonnateur National du mouvement SENS



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *