Santé : La téléconsultation made in Burkina Faso opérationnelle

456 0

La téléconsultation est désormais en usage dans certaines structures sanitaires du Burkina Faso. Ce mardi 3 août 2021, les ministres en charge de l’économie numérique et de la santé ont procédé à l’expérimentation de cette technologie, une première au Burkina Faso. En effet, un malade depuis Tenkodogo a été consulté par un spécialiste à Ouagadougou en temps réel.

La téléconsultation est désormais une réalité au « Pays des Hommes intègres ». L’expérimentation de cette innovation a eu lieu ce mardi 3 août 2021. Elle a concerné les services de dermatologie du CHU Yalgado et le centre hospitalier régional de Tenkodogo. Une technologie qui vise à faciliter la prise en charge des patients en zone rurale par des spécialistes résidents en milieux urbains.

Une deuxième phase de cette expérimentation se tiendra le vendredi 6 août 2021 et concernera la prise en charge pédiatrique d’un enfant de 5 ans depuis la ville de Dori. Pour ce qui est de la plateforme, elle a une base de données centralisées qui permet aux agents d’avoir accès s’ils sont autorisés.

À partir de cette base de données, le patient peut être pris en charge par plusieurs spécialistes à des dates différentes pour diverses consultations. Les résultats des ces consultations lui seront envoyés dans un dossier unique constituant son carnet de santé numérique. 

Selon la ministre en charge de l’économie numérique, Hadja Ouattara/Sanon, cette plateforme n’est pas du « copier-coller » de ce qui existe ailleurs. « C’est une solution qui a été conçue, développée et adaptée à notre environnement. Et aujourd’hui, nous avons vu que cela s’est bien passé », a-t-elle affirmé.

Elle a noté que comme il s’agit de la santé des gens, il faut aller doucement mais sûrement. « Vendredi, nous allons faire encore un deuxième exercice. Et nous allons apprendre de ces exercices afin de renforcer le dispositif technique de la plateforme, pour réussir la transformation digitale dans la santé », a-t-elle déclaré.

Le visage du patient n’a pas été révélé pour le respect de son identité

Elle a promis la sécurité des données des personnes. C’est pour cela qu’elle a souhaité que les choses se passent doucement mais sûrement. « Nous avons pris le soin de faire en sorte que l’intégralité des données à caractère personnel soit respectée », a-t-elle rassuré.

Le ministre de la santé, Pr Charlemagne Ouédraogo,  a souligné que l’avantage de la téléconsultation est combler un vide en ressources humaines qualifiées qui n’existent pas au niveau des régions sanitaires.« Et aussi permettre aux différents praticiens de mener un débat contradictoire pour l’intérêt du malade », a-t-il précisé.

Il a laissé entendre que très progressivement cette technologie pourra être vulgarisée à travers toutes les formations sanitaires au niveau des régions.

Dr Angèle Ouédraogo, médecin dermatologue au Centre hospitalier universitaire Yalgado ayant conduit cette première expérimentation s’est dite satisfaite de la réalité de la téléconsultation désormais au Burkina Faso. « Cela va permettre d’améliorer l’accessibilité des patients aux services de spécialité surtout la dermatologie où nous savons qu’actuellement, nous n’avons pas beaucoup de spécialistes », a-t-elle mentionné.

Cette innovation, faut-il noter va permettre de réduire le déplacement des Burkinabè de l’intérieur qui pourront dorénavant se faire consulter sur place au niveau de leurs régions grâce  à cet outil.

Willy SAGBE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *