Sécurité au Burkina Faso : L’ambassade de France apporte près de 350 millions FCFA à la CONASUR

482 0

La Ministre de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire, Hélène Marie Laurence Ilboudo Marchal et l’Ambassadeur de France au Burkina Faso, Luc Hallade, ont procédé, le mardi 3 août 2021, à la signature d’une convention d’accord relative au financement d’un projet d’aide aux personnes déplacées et au profilage des Personnes Déplacées Internes (PDI) et des populations hôtes vulnérables au Burkina Faso.

 « Solidarité »,  c’est sous ce signe qu’est signée la convention pour le financement du projet d’aide aux personnes déplacées. Et pour témoigner de sa solidarité, c’est un montant de 348 502 564 F CFA que l’ambassade de France au Burkina Faso apporte comme financement total au projet.  Ce projet vient essentiellement au renforcement des capacités du Secrétariat Permanent du Conseil National de Secours d’Urgence et de Réhabilitation (SP/CONASUR).

Il est destiné à améliorer l’enregistrement et de dresser le profil des personnes déplaces internes, de mettre en place un système efficace de partage de données, de la fourniture de documents d’identité et l’amélioration de la fonctionnalité et de l’accessibilité du numéro d’urgence du CONASUR.

Le projet couvre les régions du Centre-Nord, de l’Est et du Sahel, des zones qui selon la ministre en charge de la solidarité nationale et de l’action humanitaire, sont affectées fortement par la crise, sont celles qui font face à de grands défis tels que l’accès aux services sociaux de base et le droit à une identité, le taux d’enregistrement des naissances dans lesdites zones étant l’un des plus faibles du pays, les personnes déplacées ont pour la plupart perdus leurs documents d’identité notamment la pièce d’identité.

La présente convention permettra donc d’apporter une réponse significative aux défis liés à l’enregistrement et à la documentation des PDI. A noter qu’à la date du 30 Juin 2021, ce sont 1.312.071 personnes déplacées internes enregistrées et  reparties sur l’ensemble des treize régions.

L’appui envers la CONASUR va se faire dans 3 directions, informe  Luc Hallade, l’ambassadeur de France au Burkina Faso, à savoir « le recrutement et la formation de personnels supplémentaires qualifiés dans les régions du Centre-Nord, du Sahel et de l’Est, pour renforcer l’enregistrement des personnes déplacées internes, la délivrance d’équipements pour ce travail … et la délivrance de 50.000 cartes d’identité pour des personnes déplacées internes de ces 3 régions ».

La ministre a traduit à l’Ambassadeur français toute sa gratitude pour l’accompagnement constant aux efforts du Gouvernement dans la lutte contre le terrorisme.

L’ambassadeur quant à lui, réitérant la disponibilité de la France, a rappelé à l’occasion l’ensemble des accompagnements apporté par son pays en cette année 2021. Il a fait savoir que ce sont 8 projets d’un coût total de 262 millions de FCFA qui ont été mis en place par la coopération française pour soutenir la réinsertion économique des femmes déplacées internes au Burkina Faso.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *