Ouaga : Des anciens élèves reverdissent l’école « Tampouy D »

781 0

La communauté des anciens élèves de l’école « Tampouy D » de Ouagadougou se sont retrouvés, ce dimanche 8 août 2021, au sein de leur école pour un reverdissement. Au total, 40 arbres d’espèces variées ont été mis sous terre par ces anciens de diverses promotions depuis les années 90.

Dispersés depuis bientôt 27 ans, c’est en 2021 que la communauté des anciens élèves de l’école «  Tampouy D » se sont retrouvés de nouveau. Pour marquer cet acte, la communauté a décidé de verdir leur ancien lieu de formation, ce dimanche 8 août 2021 à Ouagadougou. 

Au total, 40 arbres composés de neemier, manguier, filaos et des fleurs ont été mis sous terre. Selon l’initiateur de cette action, Wangnin Zerbo, journaliste et community manager, ce nombre minime est dû au manque d’espace dans l’enceinte de l’école. « Nous avons prévu une centaine d’arbres. Cependant lorsque nous sommes arrivés, nous avons constaté que l’espace était insuffisant donc nous avons limité le nombre aux 40 arbres que voici », a-t-il dit. 

À l’entendre, ce choix de planter des arbres dans cette école est une manière pour eux de pérenniser une retrouvaille qui date de 27 ans. « En 2021, on a réussi à se retrouver et se reconstituer en communauté d’anciens élèves. Donc nous avons tenu à faire de notre première activité une plantation d’arbres afin de fixer pour de bon les liens et espérer que ce que nous allons faire profite à l’école », a-t-il ajouté. 

   Une invite à la jeune génération à emboîter le pas 

Par ailleurs, a-t-il dit, au delà de cet objectif de pérennisation et de reconnaissance à l’endroit de l’école, ce reboisement est une invite aux nouveaux à emboîter le pas surtout dans cette période de journée nationale de l’arbre célébrée hier 7 août. 

« Il faut que les nouveaux à l’image du président Thomas Sankara participent à la sauvegarde de l’environnement, tant de leur école que de tout le pays entier. C’est une œuvre utile parce qu’aujourd’hui nous rencontrons des problèmes de l’environnement qui sont en train de prendre de l’ampleur. On s’est dit que l’arbre serait la solution à tout cela », a soutenu Wangnin Zerbo. 

Abdoul Karim Badini, enseignant à l’école et représentant du directeur de l’école, a, tout en saluant la pertinence de l’initiative, invité la communauté à poursuivre sur cette lancée.

« Les mots manquent pour montrer notre gratitude. Penser à revenir sur leur pas pour magnifier leur école, c’est un grand honneur. Nul ignore l’importance de l’arbre de nos jours. Donc je souhaiterai qu’ils poursuivent avec la prochaine étape c’est à dire la persévérance et la prise en charge de ces arbres. Planter un arbre, c’est délicat mais l’entretenir aussi est très important », a souhaité le représentant du directeur de l’école. 

Il faut noter que cette communauté réunie est constituée des promotions notamment de 97, 98, 99. « A l’issue du reboisement, un bureau sera mis en place afin de maintenir cette retrouvaille et planifier d’autres actions », a confié le président de la communauté.

Abdoul Gani Barry

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *