Hugues, Iron, Israël : C’est le Burkina Faso qui gagne !

841 0

C’est un saut pour l’histoire. Hugues Fabrice Zango (28 ans) est devenu depuis le 5 août 2021 le premier Burkinabè à être auréolé d’une médaille olympique. Qu’importe si le triple-sauteur espérait ramener à son pays, en cette fête de l’indépendance, la médaille la plus précieuse. Mais vue du Burkina Faso, cette breloque bronzée vaut de l’or. En témoigne l’accueil chaleureux à lui réservé, malgré la tempête sécuritaire dans la soirée du dimanche 8 août… 

C’est tout un peuple qui a veillé la nuit pour suivre, sur les petits écrans, son champion fouler la piste et le bac à sable tokyoïtes. A l’arrivée, les espérances ont été comblées. Une partie de l’histoire du sport burkinabè et même de l’Afrique s’est écrite cette nuit-là.

A vrai dire, il n’y a rien d’étonnant dans cette première médaille olympique obtenu par le Pays des hommes intègres et première médaille olympique en triple saut en Afrique. Sauf tremblement de terre comme le Japon en enregistre des milliers par an, l’on était sûr qu’une médaille, même si l’on ignorait la couleur, tendait les bras à l’athlète burkinabè qui n’a cessé de repousser ces derniers temps ses limites, devenant même le 16 janvier 2021 le recordman de sa discipline en salle.

Sacré bosseur aussi bien dans son sport que dans ses études, le natif de Ouagadougou a de nouveau livré un combat victorieux au pays des Samouraïs. Gloire et honneur au « prince de l’Olympe » dont on espère qu’il brillera encore de mille feux lors des prochains JO à Paris, la ville lumière.

La magie du sport

Au-delà de l’athlétisme, c’est tout le Burkina du sport qui a vécu ces dernières semaines un état de grâce ou pour rester dans le jargon, un temps fort !

Quelques jours plus tôt, le 24 juillet, un autre Burkinabè, fort comme tout, Cheick Ahmed Al-Hassan Sanou, plus connu sous le nom Iron Biby, a décroché le record du monde de l’Axle press, après avoir dompté une charge de 217 kg. Là aussi, le natif de Bobo avait habitué ses frères et sœurs burkinabè à culminer haut dans son sport.

Pendant que Iron Biby recevait l’admiration du public londonien, au Caire, Israël Mano faisait, lui-aussi, flotter le drapeau burkinabè aux pieds des antiques pyramides. Participant au 15e championnat d’Afrique de Sambo, un sport de combat d’origine russe qui mélange le judo, la boxe et la lutte, le Burkinabè a ramené deux médailles d’argent dans sa besace.

Hugues, Iron et Israël représentent le Burkina qui gagne. Et leurs performances équivalent à des éclaircis au milieu de cette tempête sécuritaire, grâce à la magie du sport.

La Rédaction 



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *