Assomption 2021 : A Yagma, plus de 20.000 chrétiens ont prié pour la paix

523 0

A l’occasion de la célébration de l’Assomption, les fidèles chrétiens catholiques ont effectué ce dimanche 15 août 2021, un pèlerinage diocésain au sanctuaire Notre Dame de Yagma. Louanges, adorations et prières ont marqué cette journée d’élévation de la Vierge Marie. 

Telle une marée humaine, ils sont estimés à 20.900 fidèles chrétiens qui étaient présents au sanctuaire Notre Dame de Yagma pour implorer Dieu pour la paix au Burkina Faso. La journée est célébrée sous le thème « Avec les Légionnaires de Marie, jubilons et supplions le seigneur pour le Burkina Faso », en hommage aux Légionnaires de Marie qui fêtent leurs 100 ans d’existence au Burkina Faso.

La célébration a connu des moments de louange, d’adoration, de prière et d’intercession auprès de la « Sainte Marie » pour la paix , la sécurité, la réconciliation au Burkina Faso.

S’adressant aux fidèles, le cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou, dans son homélie, a présenté la « vierge Marie » comme un modèle. « Les textes liturgiques de ce jour présentent Marie comme un symbole de la charité. D’abord la charité envers les personnes âgées », a-t-il indiqué.

Le cardinal a également invité les fidèles chrétiens à avoir une attention particulière envers les personnes âgées sans exception. « Nous devons à l’exemple de Marie rendre visite à toutes les personnes âgées et souvent qui sont dans la solitude et qui ont besoin de nous, même si elles ne sont pas de notre famille ou de notre religion », a-t-il instruit.

Pour le cardinal, l’avenir des sociétés et de la « famille de Dieu » dépend de l’avenir de la famille. « C’est pourquoi nous devrons dire non à tous les concepts et démagogies mensongers qui nous disent que notre pauvreté est due à notre nombre. Certes, l’église contribue à l’éducation, à la paternité responsable.

Mais que personne ne se trompe : le Chemin du développement de nos pays n’est pas prioritairement conditionné par la limitation des naissances », a clamé le Cardinal Philippe Ouédraogo, avant d’ajouter : « Luttons plutôt contre la corruption, l’analphabétisme, la mal gouvernance et les injustices sociales qui minent nos pays africains. Rappelons nous de nos valeurs traditionnelles qui valorisent et promeuvent la vie, tournons-nous vers un christianisme de la vie, une culture de la vie ».

Le nouveau président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Elisé Ouédraogo, était aussi à Yagma. Il a dit être venu “demander l’aide de Dieu pour l’accomplissement de sa mission“. « Nous avons profité demander à l’ensemble des fidèles et aux autorités ecclésiastiques de nous aider dans la prière, à faire monter les prières au seigneur pour qu’il nous aide dans la nouvelle mission qui nous a été confiée afin que nous puissions réussir le mieux pour le bien de tous », a-t-il confié.

Elysé Ouédraogo, président de la CENI

En rappel, célébrée chaque 15 août, l’Assomption est une tradition et une croyance chrétienne selon laquelle la Vierge Marie, mère de Jésus, est entrée directement dans la gloire de Dieu, autrement dit « montée au ciel », au terme de sa vie terrestre. 

Cette célébration marque aussi le centième anniversaire les légionnaires de Marie. Ce mouvement est un groupe de catholiques engagés dans la prière et la sanctification dans l’optique de faire venir des âmes à Jésus Christ par le biais de la vierge Marie.

Akim KY

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *