Jeux de dame : Dah Sansan nouveau grand maitre au Burkina Faso

461 0

La Fédération burkinabè de jeu de dame connait son désormais son grand maitre depuis le mercredi 18 août 2021. Le trophée de grand maitre revient à Dah Sansan, vainqueur après une semaine de compétition face à Michael Kam.

La stratégie de Sansan Dah lui a permis d’être champion du Burkina Faso au jeu de dame.

Un seul devait être champion. La lutte pour le titre de grand maitre du jeu de dame au Burkina Faso fut âpre mais dans le fair-play. Il a fallu attendre la dernière journée du championnat national pour que Dah Sansan remporte le titre de grand maitre en s’imposant en finale devant Michael Kam. Marc Tiéba, vice-champion du monde en 2019, s’est classé troisième.

« C’était rude parce que toutes les compétitions étaient de taille. Il fallait un peu de temps pour que je prenne la tête. J’ai développé la stratégie de la partie semi dont la particularité est de ne pas trop permettre le contact avec l’adversaire. C’est vers la dernière minute qu’on tisse le contact et on prend l’avantage », explique Dah Sansan, le nouveau champion national du jeu de dame au Burkina Faso.

Guibrine Sawadogo (droite), ancien président de la fédération de jeu de dame est arrivé 2e dans la catégorie excellence (D2)

En plus du trophée, il empoche la somme de 200 mille francs CFA et une bourse mensuelle de 50 mille francs CFA pendant une année de la part de la Fédération burkinabè de jeu de dames. Le finaliste malheureux empoche 120 mille francs CFA et 30 mille francs CFA de bourse mensuelle pendant une année.

L’objectif du président de la Fédération burkinabè de jeu de dame, Abdoulaye Ouédraogo, est d’aider les pratiquants à vivre de ce sport. « Il faut amener les joueurs à s’améliorer. Quand on met les moyens, les gens s’améliorent. Nous travaillons à faire en sorte que le jeu de dame nourrisse son homme », confie Abdoulaye Ouédraogo. Il compte organiser un open international au mois de janvier prochain pour permettre aux damistes burkinabè de s’aguerrir. 

Dans la catégorie Excellence, Madi Kaboré est champion du Burkina Faso devant Guibrine Sawadogo, ancien président de cette fédération. La troisième place revient à Jérôme Ouédraogo.

Dans la série honneur, Patrice Ilboudo est champion devant Daouda Sawadogo (2e) et Abdoul Aziz Kindo (3e). Le représentant du ministre des sports et des loisirs, Vohoun Tamini, Directeur général des loisirs, a salué la qualité et le niveau de la compétition qui a regroupé plusieurs pratiquants de différentes villes du Burkina Faso. Selon lui, le MSL va continuer à soutenir les différentes fédérations dans la promotion de leurs disciplines.  



Article similaire

Communiqué du CFOP-BF

Posté par - 15/03/2021 0
Le chef de file de l’opposition a le plaisir de convier les présidents ou premiers responsables des partis et formations…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *