Burkina Faso : La nouvelle équipe de la CENI se dévoile aux OSC

290 0

La nouvelle équipe de la Commission Électorale Nationale Indépendante conduite par son président Elisé Ouédraogo a terminé sa course du jour au Conseil National des Organisations de la Société Civile, dans la soirée du mardi 24 août 2021. Plus d’une heure d’échange a eu lieu entre les deux structures sur les enjeux du processus électoral au Burkina Faso.

Elisé Ouédraogo a terminé sa tournée du jour au conseil national des Organisations de la Société Civile sis au quartier Pissy de Ouagadougou. Ces acteurs de terrain comme les a qualifiés le président de la CENI, ont à leur tour eu l’occasion de prendre langue avec les capitaines du navire électoral burkinabè pour le quinquennat suivant.

« Les organisations de la société civile constituent un maillon très important dans les processus électoraux de notre pays », a introduit le président de la CENI. A l’écouter toujours, ces derniers participent à l’éducation citoyenne, électorale et exécutent le travail de mobilisation.

Les échanges ont été longues avec les responsables de cette institution, car « les attentes et les interpellations à l’endroit de la CENI sont énormes ».  Ces attentes se résument autour des aspects comme le souhait d’entente et de cohésion au sein de l’équipe de la CENI, le professionnalisme, la disponibilisation de l’information électorale à temps afin de permettre aux OSC de bien structurer leur accompagnement à la CENI.

« Surtout à nous éviter les écueils, les disfonctionnements ou des crises post-électorales »…

Elisé Ouédraogo, le président de la CENI

Le président du conseil national des organisations de la société civile, Jonas Hein a qualifié la visite de la nouvelle équipe de la CENI, d’une rencontre de prise de contact qui a été l’occasion pour lui et ses camarades de dresser leurs doléances à leur endroit.

« Nous avons souhaité et surtout insisté que l’équipe de la CENI soit une équipe soudée. Une équipe de concertation et de dialogue qui travaille aussi dans la transparence électorale. Surtout à nous éviter les écueils, les disfonctionnements ou des crises post-électorales », a-t-il résumé.

A travers le rôle classique des organisations de la société civile, à savoir le relais de l’information, la sensibilisation, et la formation, ces acteurs ont réaffirmé leur disponibilité à œuvrer aux côtés de la CENI dans l’intérêt du peuple Burkinabè.  Pour Jonas Hien, les OSC sont aussi responsables des résultats de la CENI.

« Étant donné que la CENI est présidée par la société civile, nous avons insisté sur la nécessité de réussir. Parce que si ça marche, le premier acteur qui en sera fier c’est la société civile. Si ça échoue, la société civile doit aussi avoir le courage de dire qu’elle a échoué », a-t-il déclaré.

A l’issue des trois visites (FEME, APMP et CNOSC), l’équipe de Elisé Ouédraogo repart avec un motif de satisfaction, car ses hôtes ont tous donné leur parole de soutenir le navire CENI pour mieux réussir l’organisation des élections en vue au Burkina Faso.

Akim KY

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *