Ouagadougou : 99 policiers municipaux recyclés

654 0

99 policiers municipaux nouvellement sortis de l’école nationale de police ont subi un recyclage aux normes de la police municipale. La cérémonie de restitution de la formation complémentaire s’est déroulée ce jeudi 26 août 2021 à Ouagadougou dans le futur siège de la direction générale de la police municipale. 

Durant 21 jours, les nouveaux agents de la police municipale sortis de l’école nationale de police ont connu un recyclage. Plusieurs modules de formation à savoir, entre autres, la déontologie de la police municipale, la communication, l’interpellation des malades mentaux, la protection des personnalités, la lutte contre les occupations anarchiques du domaine public et les escortes ont été enseignées à cette 11e promotion.

Abdourachide Ouédraogo, représentant des recyclés, a rappelé que c’est la toute première promotion à bénéficier de ce type de formation au niveau de la Police municipale. Il a précisé que la formation leur a permis de renforcer leurs connaissances théoriques et pratiques reçues au niveau de l’école nationale de police.

cérémonie de restitution de la formation complémentaire
Cérémonie de restitution de la formation complémentaire des policiers municipaux

En plus, Parfait Darga, coordonnateur de la formation, a souligné que sur les 100 agents de la 11e promotion nouvellement sortis de l’école nationale de police, 99 ont pu prendre part au stage de perfectionnement.

« Cette initiative permet de combler des insuffisances constatées sur le terrain dans le cadre de l’exécution des missions de police administrative. En effet, ce conditionnement à l’image des autres forces militaires et paramilitaires répond à un besoin actuel de notre cité au regard de l’incivisme grandissant », a-t-il fait savoir.

Lire également 👉 Tabaski à Ouaga : « Tout animal et/ou toute volaille en vente dans la rue sera saisi », prévient la Mairie

A l’écouter, l’environnement social et sécuritaire de Ouagadougou a changé et les policiers municipaux doivent s’adapter à cette réalité.

« La hiérarchie policière a voulu que cette formation cadre avec le vécu quotidien sur le terrain afin d’anticiper toute situation. Des modules ont été développés aussi bien théoriques que pratiques dans les domaines tels que la communication, la gestion de poste de police, les gestes et techniques professionnels d’intervention, le self-défense, l’interpellation des malades mentaux et l’escorte des autorités, les violences urbaines, la gestion des troubles, le contrôle routier et la régulation de la circulation », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, il a indiqué que la formation a été dispensée par une équipe composée de policiers municipaux. Egalement, le directeur général de la police municipale, Paulin Kaboré, a relevé que la population est de plus en plus exigeante ; ce qui a conduit à redéfinir le dispositif sécuritaire.

« Cette formation est d’une grande importance pour les agents stagiaires. Vu les connaissances acquises, les agents sont prêts à exécuter avec loyauté et professionnalisme toutes les missions qui leur seront assignées », a-t-il laissé entendre.

Le premier adjoint de la commune de Ouagadougou, Moussa Belem, a salué le bien-fondé de cette formation. Pour lui, la ville de Ouagadougou fait face à plusieurs maux, entre autres, il a cité l’occupation anarchique de l’espace public, les nuisances sonores et la violence urbaine. Selon lui, cette formation permettra aux agents municipaux d’être plus professionnels et opérationnels sur le terrain.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *