Ouagadougou : Manifestation spontanée au quartier Patte d’Oie

612 0

Plusieurs jeunes ont barricadé, pendant plusieurs heures, le Boulevard de l’Insurrection (Boulevard France-Afrique) à Ouagadougou ce samedi 4 septembre 2021. Ils réclament le bitumage ou le réaménagement des voies du quartier Patte d’Oie où résident de nombreuses personnalités du Burkina Faso.

Abdoul Karim Baguian dit Lota est un résident et natif de la Patte d’Oie dans l’Arrondissement n°12 de Ouagadougou. Il s’est exprimé au nom des manifestants qui se sont organisés de manière spontanée ce samedi 4 septembre 2021.

« La Patte d’Oie est un vieux quartier qui existe il y a près de 40 ans. Et nous avons eu la chance d’avoir des co-habitants tels que des hauts cadres de ce pays comme le Chef d’Etat, le maire central, le Président de l’Assemblée nationale, etc. Et même le CEMGA réside à la Patte d’Oie avec nous. Mais après maintes réflexions, c’est avec amertume qu’on constate que notre quartier a été délaissé par les premiers responsables de ce quartier », entame-t-il.

Aucune voie, dit-il, n’est praticable dans cet arrondissement, notamment la Patte d’Oie. « Et au moment de la saison pluvieuse, même dans nos chambres conjugales, nous sommes inondés. Des jeunes du quartier sont allés voir le maire de l’arrondissement qui a fait savoir que cela ne relève pas de sa compétence, que sa mairie n’a pas de budget pour pouvoir arranger les voies et que d’aller voir le maire central », affirme Abdoul Karim Baguian.

Armand Pierre Béouindé est à l’extérieur du Burkina Faso

Les jeunes du quartier ont donc décidé de barrer les voies et demander à rencontrer notamment le Maire de Ouagadougou. 

« La manifestation est pacifique. C’est bien vrai qu’on a dévié les passages. Nous voulons échanger avec le maire central qui a été voté par l’arrondissement N°12. Nous pouvons dire que c’est grâce à l’arrondissement 12 qu’il est maire central aujourd’hui. Comme il réside à Ouaga 2000, il ne connaît pas la réalité de la Patte d’Oie. 

Mais s’il accepte venir nous rencontrer, nous allons faire une tournée avec lui afin qu’il puisse s’imprégner de la situation que nous vivons », propose Lota qui se dit agacé par le projet de construction d’un nouvel échangeur (Une passerelle) au niveau du Rond-Point des Nations Unies à Ouagadougou. 

« Je peux ranger ça dans l’insouciance de la part de ceux qui nous gouvernent. Ils sont en manque d’idée. Pour des gens où il y a des quartiers qui sont en manque de caniveau, de goudron, vous ne songez pas à remédier à tous ces problèmes. C’est aller faire des échangeurs folklores », s’indigne Abdoul Karim Baguian.

Burkina24 a pu joindre le Maire central, Armand Pierre Béouindé, qui dit être présentement à une réunion à l’extérieur du Burkina Faso. Il a ajouté qu’il sera disponible à échanger avec nous à l’issue de cette réunion.



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

There are 1 comments

  1. Si chacun des quartiers de Ouagadougou doit entraver le trafic à cause du mauvais état de ses voies, c’est toute la ville qui sera paralysée. Populations de la Patte d’Oie, il y a pire ailleurs.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *