Covid-19 au Burkina Faso : Le pass sanitaire désormais en versions électronique et physique

376 0
ECOUTER
Voiced by Amazon Polly

Le ministère de la santé a organisé ce vendredi 10 septembre 2021, une rencontre d’information sur des plateformes mises en place pour la réalisation et le paiement électronique des tests PCR , et le processus de vaccination au Burkina Faso.  

Plus 108 000 personnes vivant au Burkina Faso se sont  vaccinées, selon les chiffres transmis par le ministre de la santé lors du conseil des ministres de ce mercredi 8 septembre 2021, qui marquait la rentrée gouvernementale.

Le ministère de la santé a voulu  alléger la tâche aux citoyens burkinabè qui souhaitent voyager surtout dans des  pays où le pass sanitaire est exigé. Ainsi, il a mis en place une plateforme pour permettre aux personnes vaccinées d’obtenir le pass sanitaire en version électronique ou physique.

Cette innovation permet qu’en 4 heures après la vaccination, vous pouvez facilement télécharger votre pass sanitaire et l’avoir avec vous. Il vous permet de voyager sans être inquiété. Le pass peut être aussi imprimé. Selon les autorités sanitaires, le ministère a travaillé sur la sécurité du pass.

« Vous avez la possibilité de télécharger tranquillement votre pass sanitaire à la maison. Ce qui est très intéressant est que le Burkina fait partie des rares pays où le pass est dématérialisé. Nous avons même bénéficié des encouragements de beaucoup de pays qui ont trouvé que cette initiative que le ministère de la santé a pu faire, a permis de faire une différence avec les autres pays », a commenté Dr Boukary Ouédraogo, premier responsable de la direction des systèmes d’information en santé.

De son avis, l’innovation pourrait convaincre  les “vaccino-septiques” à se faire vacciner. À la question de savoir comment l’on fait pour télécharger son pass sanitaire, Dr Boukary Ouédraogo a souligné qu’il est important pour celui qui s’est fait vacciner de vérifier le carnet provisoire de vaccination remis après l’injection, s’il contient son identifiant et son numéro de téléphone.

La salle technique où sont imprimés les pass. Avec une capacité d’environ 3000 pass par jour

« C’est très important, c’est à partir de l’identifiant unique qui est auto-généré lors de la vaccination qui a été reporté sur le carnet et votre numéro de téléphone qui a été mis à votre disposition qui vous permet de rentrer sur la plateforme. 

Avec les nouvelles cartes, le lien a été mis à la disposition pour permettre de mettre l’identifiant, de mettre son numéro et de recevoir un SMS avec un code personnel pour qu’on soit sûr qu’évidemment le numéro de téléphone que vous avez mis vous appartient. Vous renseignez votre numéro de téléphone sur la plateforme et automatiquement vous pourrez maintenant télécharger votre pass », a-t-il signifié.

La personne qui n’a pas terminé sa série de vaccins comme l’Astra Zeneca qui s’injecte à deux doses, ne peut pas bénéficier de son pass sanitaire, selon Dr Boukary Ouédraogo. Il a également signalé que si les informations renseignées ne sont pas bien agencées, par exemple un numéro mal écrit peut entraîner des complications où l’intéressé ne  pourra pas télécharger sa carte.

« Si vous repartez dans n’importe quel centre de vaccination qui dispose notamment de la plateforme, ils peuvent rentrer pour vérifier et corriger les informations », a-t-il rassuré.

Pour ce qui est de la plateforme du paiement électronique et la réalisation des tests PCR, Dr Boukary Ouédraogo a affirmé que cette technologie permet une prise de rendez-vous pour les voyageurs, la réalisation de leurs  tests PCR et l’accès à ces tests.

« Il y a beaucoup de voyageurs qui ne savent pas qu’à partir d’un certain moment, on ne peut pas aller sur le site pour aller faire un paiement en cash. Tout le paiement est devenu dématérialisé », a-t-il précisé.

Par ailleurs, il appelle les Burkinabè à s’approprier l’utilisation de la plateforme qui leur permet de faire leur paiement en avance.

À noter que maintenant les pass sanitaires ne sont imprimés qu’au niveau du ministère de la santé qui est à mesure d’en produire 3000  par jour. Le pass est imprimé une fois. En cas de perte, l’intéressé est appelé à se contenter de son pass électronique.

Aussi, le directeur des systèmes d’information en santé a annoncé que très bientôt le service de la production des pass sera décentralisé dans toutes les directions régionales.

Willy SAGBE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *