« Innovartiste » : 60 acteurs musicaux à l’école du numérique pour 12 mois

390 0
ECOUTER
Voiced by Amazon Polly

Viva INNOVA a lancé son projet d’incubation numérique dans la filière musicale dénommé « Innovartiste », ce samedi 11 septembre 2021 à Ouagadougou. D’une durée de 12 mois, ce projet entend faire des artistes musiciens et voisins  des experts quant à l’utilisation des instruments numériques et digitaux, afin de leur permettre de générer plus de revenus dans l’environnement numérique musical. 

«  Innovartiste », lancé ce samedi 11 septembre 2021, est un projet qui vise à contribuer à la structuration et à la professionnalisation des acteurs de la filière musicale  à travers un programme d’incubation. Ce programme composé de lots d’activités entend former ces acteurs de la filière, afin de renforcer leur connaissance sur la gestion digitale de leurs œuvres. 

Prendront part à cette formation, des artistes déclarés au BBDA, des professionnels répondant aux critères  objectifs du métier. Au total, 60 acteurs choisis parmi 200 candidats inscrits seront au rendez-vous  du programme de formation. Il s’agit de 30 artistes compositeurs, 10 artistes interprètes, 10 producteurs, 05 managers et 05 distributeurs venus des 13 régions du Burkina Faso.

«  Le projet concerne plusieurs régions du Burkina. Pour le moment nous n’avons pas la possibilité de l’étendre à l’extérieur donc nous avons misé sur tout le territoire burkinabè et laissé tomber les candidatures externes  », a dit Issouf Zan, le président de VIVA INNOVA, structure initiatrice du programme.

À l’entendre, « Innovartiste » vise à contribuer à la structuration et la professionnalisation de ces acteurs à travers une formation adéquate et une série d’activités sur l’utilisation du marketing digital, qui, selon lui, est devenu incontournable dans le milieu.

« Le projet est né du constat que les artistes sont peu formés dans l’utilisation du digital et montrent une insuffisance organisationnelle au niveau du milieu. Donc la formation entend amener les acteurs musicaux à générer plus de revenus par l’utilisation du digital mais également une initiation aux nouveaux outils de la musique pour une bonne organisation du milieu », a-t-il expliqué.

L’initiative  a été cofinancée par le Fonds de Développement Culturel et Touristique (FDCT) et l’Union Européenne (UE) dans le cadre du PAIC-GC. Alphonse Tougouma, directeur, général du FDCT, a indiqué que ce projet est d’actualité au regard de l’utilisation accélérée du numérique. Pour lui, un pays comme le nôtre se doit d’accompagner ce genre d’initiative afin de rattraper le retard accusé dans la digitalisation.

« Ce projet a retenu fortement notre attention. Dans 12 mois, nous allons revoir comment évaluer ce projet afin de voir comment l’améliorer et l’accompagner pour voir comment positionner des compétentes sur le marché international », a-t-il déclaré.


VIVA INOVA est une structure d’accompagnement de l’entrepreneuriat innovant, créée en 2020 par un groupe de « compétences diverses ». Elle œuvre pour la promotion des entreprises innovantes d’où la question de la digitalisation des acteurs musicaux.

Le projet en question entend durer 12 mois pour une évaluation et à l’issue de cette phase, les meilleurs seront primés sur la base d’une stratégie de suivi établi.

Abdoul Gani Barry

Burkina 24



Article similaire

Nécrologie

Posté par - 17/02/2019 0
La grande famille BADO à Sandjié et Ouagadougou, La grande famille BAYILI à Ténado, Tialgo et Ouagadougou ainsi que les…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *