CSPS

Burkina Faso : Vers la transformation des CSPS des communes en centres médicaux

264 0
ECOUTER
Voiced by Amazon Polly

Le ministre de la santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, a rencontré, ce mardi 14 septembre 2021, les présidents des conseils régionaux à Ouagadougou. Une rencontre qui s’inscrit dans le cadre de l’élaboration du plan national de développement sanitaire 2021-2030

Les présidents des conseils régionaux (PCR) échangent avec le ministre de la santé. À travers la rencontre, Pr Charlemagne Ouédraogo attend trois choses des présidents des conseils régionaux (PCR).

Il est notamment question d’obtenir l’adhésion des PCR pour une collaboration renforcée afin d’améliorer les actions de santé au niveau régional, aussi, solliciter leur engagement pour la mobilisation des ressources et la mise en œuvre des réformes et investissements prioritaires de santé.

À travers cette rencontre d’échange avec les PCR, le Pr Charlemagne Ouédraogo entend recueillir leurs propositions pour leur meilleure implication dans la résolution des problèmes de santé des Burkinabè.

Par ailleurs, le ministre de la santé a informé que son département est en train de “travailler pour la transformation des centres de santé et de promotion sociale (CSPS) des communes en centres médicaux“. Pour y arriver, il compte sur l’implication des PCR pour la mobilisation des ressources.

Aussi, nous voulons voir comment est-ce que les PCR peuvent nous aider dans la mobilisation des ressources financières en vue de financer le secteur de la santé dans leurs territoires“, a expliqué le ministre de la santé.

Il a annoncé que désormais son secteur travaillera de proximité avec les conseils régionaux pour une mise en œuvre réussie des engagements du président du Faso en matière de santé.

Le président de l’association des présidents des conseils régionaux, Éric Kiemtoré, par ailleurs, président du conseil régional du Centre s’est dit satisfait de cette rencontre en faisant comprendre que les PCR sont beaucoup plus “à l’aise” pour entreprendre certains projets d’envergure au regard du budget dont ils disposent. 

Surtout depuis un certain moment, l’accompagnement du fonds minier pour le développement local qui, je dis bien malheureusement des orientations fortes et claires ne nous sont pas indiquées à tel point que ce sont des interventions de façon disparate.

Nous pensons que si les ministères sectoriels nous approchent, on pourra mieux orienter les interventions liées au fonds minier pour le développement “, a-t-il fait remarquer.

Le ministre de la santé s’est engagé à renforcer le dialogue et la concertation avec les PCR. Et les PCR s’engagent également à accompagner les actions du ministère.

(*Photo à la Une : Illustration)

Willy SAGBE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *