« Share-Net Burkina », une plateforme exclusive sur les Droits en Santé Sexuelle et Reproductive (DSSR)

Sous le parrainage de l’ambassadrice du Royaume des Pays Bas au Burkina, l’association SOS Jeunesse et Défis a tenu un atelier de lancement de la plateforme Share Net-Burkina, ce jeudi 16 septembre 2021 à Ouagadougou. Il était question au cours de cet atelier de présenter la nouvelle plateforme de connaissance sur les Droits en Santé sexuelle et Reproductive (DSSR). 

Share-Net Burkina est une plateforme de gestion des connaissances dans le domaine de la Santé et des droits sexuels et reproductifs qui réunit des organisations membres œuvrant dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive au Burkina autour de la dynamique d’échange de meilleures pratiques, la génération du savoir, la promotion de la recherche et le plaidoyer basé sur des évidences en matière de santé et des droits sexuels. 

Dans l’optique de veiller à une bonne mise en œuvre, l’association SOS Jeunesse et Défis a animé un atelier le jeudi 16 septembre 2021, pour présenter à l’ensemble des acteurs intervenant dans le domaine des Droits en Santé sexuelle et Reproductive (DSSR) au Burkina Faso et aux autorités, la plateforme Share-Net Burkina et le contenu du projet.

« L’importance de cette plateforme, c’est d’abord de renforcer les connaissances des jeunes, et sur leurs droits en matière de santé et de la reproduction. Egalement, être l’interface entre les producteurs de données et aussi les jeunes afin que tout ce qui est fait comme intervention au Burkina Faso en ce qui concerne la santé de la reproduction puisse être partagé au niveau de cette plateforme. Ça va servir de tribune d’échange entre les partenaires, et au niveau de la sous-région, et au Burkina », a cité Harouna Ouédraogo, Directeur exécutif de SOS jeunesse et Défis. 

« Le Burkina Faso est le seul pays de l’Afrique francophone à bénéficier de cette plateforme »

En sa qualité de marraine de cette activité de lancement, l’Ambassadrice du Royaume des Pays-Bas au Burkina, Esther Loeffen, a dans son allocution invité tous les acteurs à mettre la main à la pâte pour apporter des solutions concrètes dans le domaine des Droits en Santé sexuelle et Reproductive car, assez complexe, dit-elle.

« La question des Droits en Santé Sexuelle et Reproductive pose d’énormes réflexions quant à son acceptabilité, sa prise en compte dans les politiques de santé mais aussi l’implémentation d’actions sur le terrain en vue d’une promotion bien réussie. C’est pourquoi, de nouvelles approches et initiatives doivent être mises en œuvre pour apporter des solutions concrètes et durables en la matière », a-t-elle souhaité. 

Avant de terminer, Esther Loeffen toujours dans ses propos, a tenu à exprimer sa gratitude à l’endroit de SOS Jeunesse et Défis qui a initié ce projet. Elle a fait part de sa disponibilité à accompagner le projet pour sa réussite.

« Je tiens à réitérer toute ma gratitude à SOS Jeunesse et Défis, initiatrice de cette activité. Je la rassure de tout notre engagement, soutien et appui pour la réussite de l’initiative lancée avec l’appui financier du Ministère Néerlandais des Affaires Etrangères », a fait savoir l’Ambassadrice du Royaume des Pays-Bas au Burkina.

A l’instar des pays comme le Bangladesh, le Burundi, l’Ethiopie, et la Colombie, le Burkina Faso est le seul pays de l’Afrique francophone à bénéficier de cette plateforme, selon Harouna Ouédraogo. Ce qui fait du Burkina, un pays pilote. Cependant, il précise que le Burkina a un certain nombre de défis à relever.

« Le défi pour nous c’est d’être vraiment un pays modèle, en matière de partage et de gestion de connaissance et sur les droits en matière de la santé de la reproduction ; permettre à tous les pays qui sont au niveau de l’unité, au niveau du partenariat de Ouagadougou (PO) d’être bénéficiaires  également et aussi d’utiliser cette plateforme pour partager les informations, les expériences, et tout ce qui est capitalisation dans le domaine de la santé de la reproduction », a-t-il conclu.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

Écouter l’article


Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page