Système d’enregistrement des faits d’Etat civil : L’ONG Save The Children international continue son plaidoyer

ECOUTER
Voiced by Amazon Polly

Des élèves incapables de participer aux examens scolaires, des jeunes inéligibles aux projets d’apprentissage et de cadre de travail formels, des femmes exclues du systèmes d’octroi de microfinances, nombreuses sont les victimes qui faute de documents légaux sont privés de certains droits civiques dans la région des Cascades. D’où l’initiative de l’ONG Save the children international de mobiliser son comité de pilotage pour la création de Centres de secondaires d’enregistrement des faits d’état civil le jeudi 16 septembre 2021 à Banfora. 

Cette première session ordinaire du Comité régional de pilotage du plan d’action d’amélioration du Système d’enregistrement  des faits d’état civil dans les Cascades, selon le Docteur innocent Bassolé,  chargé Projet de renforcement de l’Offre et de la demande des services d’état civil et de la protection sociale  Planification familiale, SSRAJ et lutte contre les VGB (PRODEPS) à l’ONG Save the children international, vise l’accompagnement des communes à la formation des agents de l’état civil , à l’appui de la création des centres secondaires d’enregistrement des faits d’état civil. Cette question qui constitue « une préoccupation réelle », selon les participants.

Et le Secrétaire général de la Léraba, Emanuel Ouédraogo, de l’illustrer avec des chiffres. « En 2019, environs 14 000 faits de naissances ont été déclarés dans les délais légaux de deux mois contre 24000 autres qui l’ont été hors délais. Grace aux efforts conjugués des acteurs, la situation s’est améliorée en 2020 avec 17 000 déclarations effectuées dans les délais contre 20 000 hors délais », présente-t-il tout en précisant que la situation de sa province n’est pas différente de celle des autres parties de la région.

En l’absence d’un système d’informatisation de l’état civil, les déclarations de naissances et de décès, hors délais sont souvent source d’irrégularités selon la Brigade de la prévention routière qui a révélé entre autres des cas de deux actes de naissances détenus par une seule personne et celui d’un acte de naissance de trois mois détenu par un jeune homme âgé de 20 ans.

Acte d’état civil et VGB

Selon le Directeur régional de la femme, de la solidarité nationale et de la famille dans les Cascades, Drissa Tou, les difficultés d’accès aux actes d’état civil vont au-delà de la déclaration pour constituer un instrument d’exercice des Violences basées sur le genre. « Très souvent, les femmes confient leurs documents à leurs maris. En pareille circonstance, la disponibilité de cette pièce dépendra de l’harmonie du foyer ».

Cette action de plaidoyer qui s’inscrit dans le cadre du PRODEPS a permis de faire des recommandations pour lever les obstacles liés à l’accès aux actes d’état civil. Financé par le 11ème Fonds européen de développement (FED), le PRODEPS intervient dans les régions des Cascades, des Hauts-Bassins et du Sud-ouest. Sa mise en œuvre est assurée par l’ONG Save The Children international et le Réseau africain jeunesse, santé et développement au Burkina Faso (RAJS/BF).

Encadré

Docteur innocent Bassolé , chargé du PRODEPS à l’ONG Save the children international 

C’est dans le souci de promouvoir l’égalité des citoyens à travers l’accès de tous aux actes d’Etat civil que l’ONG Save the children international fait les actions de plaidoyer. Nous rencontrons certaines difficultés. Notamment la disponibilité des données sur le terrain. Nous compilons les données mensuellement au niveau des commissariats. Mais il leur arrive de ne pas les recevoir des mairies à temps. Finalement, nous le faisons trimestriellement. Il y a aussi la difficulté de réunir les parties prenantes pour le suivi de nos activités. Nous invitons les acteurs à plus d’engagement parce que l’amélioration de l’état civil permet de mieux planifier les actions de développement.

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page