Arts plastiques : Les Ouagavillois à l’école de la peinture du 4 au 9 octobre

A travers le projet « Ma ville en peinture », l’artiste peintre burkinabè, Adjaratou Ouédraogo, veut contribuer à l’émergence de l’art contemporain en inculquant la peinture dans les habitudes de la population. Entre coups de pinceaux et expositions, les Ouagavillois seront imprégnés des méthodes de production plastique, du 4 au 9 octobre 2021 dans les rues de la Capitale burkinabè.

Du 4 au 9 octobre 2021, soit 6 jours durant, la population de Ouagadougou aura à s’initier à la pratique de l’art picturale dans les rues. Le projet « Ma ville en peinture », est une initiative de l’artiste peintre burkinabè, Adjaratou Ouédraogo.

Il s’agit d’un projet de peinture dans la rue qui vise à offrir une tribune d’expression commune à travers la peinture. Pour la promotrice, c’est un moyen de promotion de l’art plastique, d’une part et d’autre part, favoriser l’accès du grand public à la pratique de l’art plastique.

Adjaratou Ouédraogo veut rompre cette fois-ci avec les clichés de l’art. « Nous ne voulons pas nous contenter de montrer le produit fini à la population mais de les associer à la réalisation. La population ne connaît pas bien ce que je fais. Pour moi, il est important d’amener la peinture dans la rue pour sensibiliser les populations. Donc s’ils veulent, ils auront eux-mêmes à peindre les tableaux », a-t-elle indiqué.

L’artiste ambitionne, à travers ces 6 jours de bain artistique, susciter l’éclosion de nouveau talent dans le domaine de la peinture au Burkina Faso. « Qu’ils comprennent que la peinture n’est pas seulement pour les Nansara. Je me dis qu’à travers ce projet, on pourra détecter des jeunes talents dans l’art plastique et qui deviendront plus tard des futurs artistes peintres, car on en a vraiment besoin », a-t-elle confié.

C’est aussi le lieu d’offrir aux professionnels des arts plastiques principalement de la peinture, un espace de rencontre, de réseautage et de réflexion sur la création d’un véritable marché au Burkina Faso et en Afrique de façon générale.

Pour donner de l’éclat à l’évènement, Adjaratou Ouédraogo a associé au projet, l’image de quelques personnalités culturelles en qualité d’Ambassadeurs. L’artiste rappeur Smarty sera au quartier Saaba, l’animateur présentateur Daouda Sané à Tampouy, la réalisatrice Kadi Traoré au rond-point de la Patte d’Oie, l’artiste rappeur Kayawoto au 1200 Logements, etc.

Les tableaux seront installés dans plusieurs quartiers de Ouagadougou pour permettre à la population de s’exprimer et communiquer de leur quotidien à travers des coups de pinceaux. Entre autres, une caravane sillonnera la Capitale ainsi que des écoles dans l’optique d’initier les tout-petits et cultiver le vivier artistique.

A l’issue des 6 jours, plus de 120 tableaux seront peints par les participants. La cérémonie de clôture prévue pour le 9 octobre verra l’exposition des tableaux, suivie d’un concert au Palais de la Jeunesse et de la culture Jean Pierre Guingané. Adjaratou Ouédraogo dit compter sur la mobilisation de la population ainsi qu’une volonté manifeste des mécènes pour l’atteinte des objectifs escomptés.

Akim KY

Burkina 24 

Écouter l’article

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page