Burkina Faso : Le « bulldozer national » dans le Ganzourgou

Le ministre en charge des infrastructures, Éric Bougouma, a effectué un déplacement dans le Ganzourgou le samedi 18 septembre 2021. Il s’est agi pour le ministre de patronner une cérémonie de remise d’équipements d’intrants à 9 coopératives, de remettre 100 tonnes de céréales aux personnes vulnérables, mais aussi de parrainer la 4 ème édition de la coupe de la jeunesse du Ganzourgou.

D’une valeur de plus de 52 millions de francs CFA, le don fait par l’association Beoog-Neere du Ganzourgou, en partenariat avec l’ONG Solidar Suisse, est composé entre autres de motopompes, pulvérisateurs, brouettes, semences, rouleaux de grillage, etc. Patron de la cérémonie, le ministre a félicité l’association et son président André Ouédraogo pour l’acte en faveur de l’entrepreneuriat agricole.

Le ministre Bougouma, les anciens et les élus de la Province ont procédé à une remise symbolique des 100 tonnes de céréales au profit des personnes vulnérables de la Province.

« Je suis fier de l’association qui, à travers de nombreuses initiatives et ce, depuis de longues années, montre qu’elle est réellement d’utilité publique », a-t-il déclaré. Le patron de la cérémonie a également salué cette initiative. « C’est un bel exemple de solidarité internationale et endogène », a-t-il renchéri.

Après quoi, le cap a été mis au haut-commissariat de la province par le ministre, où avec les élus et les anciens, il a procédé à une remise de vivres, notamment 100 tonnes de céréales (maïs, petit mil, sorgho, etc.) au profit des personnes vulnérables des 8 communes de la province.

« Ce don provient des contributions des fils et filles de la province du Ganzourgou», a affirmé le « bulldozer  national » qui, de passage, a salué « la contribution du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, qui aura été déterminante » dans cet élan de solidarité.

Une vue partielle des équipements et intrants offerts par l’association Beoog-Neere

A la suite de cette série d’activités, le ministre s’est rendu, en compagnie de ses collègues Dr Bachir Ismaël Ouédraogo et Elise Thiombiano, et des autorités coutumières, dans certaines communes du Ganzourgou en l’occurrence celles de Kogho et de Méguet.

Il a été question de parrainer la finale de la 4e édition de la coupe du Ganzourgou placée sous le thème « Cohésion sociale et défis sécuritaires : Quelle contribution de la jeunesse ? ». 

Le promoteur de l’évènement sportif, Salif Kaboré

La rencontre a été dominée à la 1ere mi-temps par l’équipe de Kogho par 2 buts à 0, des buts marqués par Ousmane Kouraogo. A la 2e mi-temps, reprenant du poil de la bête, l’équipe de Méguet parvient à scorer à deux reprises par l’entremise de Raymond Kaboré et Moussa Yamwemba.

C’est finalement la séance fatidique des tirs au but qui a départagé les deux équipes, avec 2 tirs réussis contre 1 pour Kogho qui remporte la coupe, 150 000 FCFA, 3 ballons et des jeux de maillots.

« L’objectif a été atteint avec cette compétition qui a permis aux jeunes de se divertir, de se rapprocher et de sympathiser », a confié le promoteur de l’évènement, Salif Kaboré, qui a ajouté que l’introduction du volleyball a été l’innovation majeure de la présente édition.

L’équipe de Kogho brandissant fièrement sa coupe à l’issue de la finale

Pour le ministre, Eric Bougouma, c’est un satisfécit : « Cette 4e édition de la coupe de la jeunesse du Ganzourgou fut une très belle fête. Peu importe le résultat, finalement, c’est la jeunesse de notre belle province du Ganzourgou qui a gagné ». 

Correspondance particulière 

Pour Burkina 24

Écouter l’article


Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page