Recherches théâtrales : Joceline Yaméogo valide deux doctorats simultanément

Avec la mention très honorable, Jocéline Nongzanga Yaméogo est désormais titulaire de deux doctorats en Sciences du langage et théâtre option sémiotique et théâtre arts et scènes de l’Université Joseph Ki Zerbo du Burkina Faso et de l’Université Franche Comté de Besançon en France. Sa Thèse a été soutenue dans les deux universités ce mardi 21 septembre 2021 par vidéoconférence pour le jury du Burkina Faso et physiquement devant un autre jury en France.

« Esthétique et pragmatisme dans la communication théâtrale : modélisation des spectacles des théâtres forum et communautaire au Burkina Faso de 2008 à 2020 », c’est sur ce thème qu’ont porté les travaux de recherches de l’impétrante. Son travail a été jugé satisfaisant par les différents membres du jury.

Le professeur Joseph Paré, co-directeur de sa thèse, a donné des éclaircissements sur le travail de Joceline Yaméogo.  « Son travail porte sur le théâtre de communication, à savoir le théâtre forum, le théâtre débat qui sont des formes théâtrales qui permettent de poser un certain nombre de questions, de s’interroger et de permettre aux populations de donner leurs avis et de voir comment certaines questions peuvent être résolues », a-t-il indiqué.

Professeur Joseph Paré co-directeur de la thèse de Joceline Yaméogo

En langage scientifique, son approche est un travail de déconstruction du théâtre classique pour montrer qu’en faisant recours à l’esthétique traditionnelle, on peut mettre en œuvre de nouvelles formes théâtrales qui permettent aux populations de pouvoir participer au développement de leur communauté, toujours selon le Professeur Paré.

Le travail de Joceline Yaméogo ouvre la voie à beaucoup de perspectives sur la mise en œuvre de nouvelles esthétiques au niveau de la création théâtrale. Le thème de l’impétrante est original, selon les appréciations du président du jury, Ives Dakuo, professeur titulaire en science du langage

« On dit toujours que le Burkina Faso est un pays de théâtre, et que le théâtre d’intervention sociale est l’un des théâtres dans notre pays. Donc il était tout à fait justifié qu’une étude de niveau doctoral puisse examiner les modalités de fonctionnement et de créativité de ce type de théâtre », a-t-il souligné.

il a évoqué que l’impétrante, en se fondant sur une observation de 12 ans pour voir comment les différentes troupes  travaillent dans le domaine du théâtre d’intervention sociale, a mené à bien son étude. « Les deux troupes qu’elle a prises comme espace de témoins, semblent être des troupes qui sont suffisamment représentatives dans ce domaine », a-t-il ajouté.

Pr Ives Dakuo président du jury

Pour le professeur Dakuo, le travail de Joceline est l’une des premières thèses fondées sur le théâtre d’intervention sociale au Burkina Faso, qui vient donc en complément aux connaissances antérieures dans ledit domaine.

Mais qu’à cela ne tienne, des observations ont été formulées par les différents membres du jury dans l’optique d’améliorer davantage la teneur qualitative et scientifique de la recherche. Les reproches les plus récurrents sont entre autres la longueur de la démarche, l’inadéquation de certains corpus.

Akim KY

Burkina 24 

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page