Réformes scolaires : Des moniteurs et encadreurs du préscolaire s’outillent à Toussiana

A l’orée de la nouvelle rentrée scolaire, le ministère de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales (MENAPLN) met les bouchées doubles afin d’offrir une éducation de qualité aux élèves. C’est dans ce cadre qu’elle a tenu la conférence annuelle des moniteurs et éducateurs des jeunes enfants. A travers cette rencontre, le ministère vise trois résultats majeurs. L’ouverture de la conférence est intervenue ce mardi 21 septembre 2021 dans la commune de Toussiana.

Afin d’offrir une éducation de qualité aux élèves, le ministère en charge de l’éducation nationale a entrepris des réformes du système éducatif. L’un des maillons de ces reformes est l’instauration de nouveaux curricula. Face à cette situation, le département du Pr Stanislas Ouaro mène une campagne de formation et de conférence. Et ce, afin de permettre aux différents acteurs de s’approprier les documents en question.

Pour le compte du préscolaire, les encadreurs et les moniteurs ont été conviés pour une conférence. Selon le chargé de mission du ministre en charge de l’éducation, Ibrahima Sanon, cette conférence annuelle vise un renforcement des capacités des différents acteurs pour offrir une éducation de qualité aux jeunes enfants. 

« Depuis un certain temps, le ministère de l’éducation est en train d’expérimenter de nouveaux curricula (…) Il était donc important que les moniteurs et les éducateurs soient imprégnés des nouveaux curricula et des outils », a-t-il dit.

« L’éducation en général, celle préscolaire particulièrement,  revêt une importance capitale »

A travers ce cadre d’échange, ce sont trois objectifs que le ministère en charge de l’éducation poursuit. Revenant sur ces objectifs, Jean Sanon, le directeur de l’encadrement et de la formation initiale des personnels de l’éducation préscolaire, a souligné qu’il s’agit de maitriser les curricula, connaitre les guides et savoir élaborer les fiches de préparation. Au total ce sont 4 communications qui seront faites durant 3 jours. Et ce afin de permettre aux acteurs d’avoir tous les contenus des curricula.

Sur l’importance d’une telle conférence, le chargé de mission du ministre a expliqué que « l’éducation en général, celle au préscolaire particulièrement revêt une importance capitale et a été placée au centre des préoccupations ». 

Une manière pour lui de saluer la tenue de la session 2021 de la présente conférence. De son avis, l’appropriation des curricula va significativement améliorer les apprentissages. Le thème retenu pour la session 2021 est : « les nouveaux curricula au préscolaire selon l’approche pédagogique intégratrice et leurs outils d’accompagnement ».

Techniquement, les travaux vont se dérouler en plénières et en ateliers par groupe afin de permettre une pleine participation des 380 encadreurs et moniteurs. Il faut retenir que pour cette conférence annuelle, le bassin du Centre est réuni à Loumbila et celui des Hauts Bassins à Toussiana.  

Basile SAMA  

Burkina 24  

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page